J’AI TESTÉ : COURIR SUR LA PLAGE

Courir sur le sable est plus intense que sur un sol stable. On sollicite beaucoup plus les muscles et on les fait travailler différemment. Commencez par le sable mouillé si c’est votre première sortie sur la plage. Pour une course plus sportive, vous pouvez alterner entre sable sec et sable mouillé. Le running sur la plage est plus éprouvant alors n’hésitez pas à faire des plus petites courses que d’habitude.

 
> Pas besoin de baskets !
 
Vous pouvez enlever vos chaussures pour laisser respirer vos pieds et enfin ressentir le sol. Ils vous remercieront pour cet instant de liberté mais aussi parce que cela permet de les muscler et de renforcer vos chevilles.
Attention quand même à bien regarder là où vous les poser pour éviter de vous prendre un mauvais détritus ou un petit crabe (aie !)


 
> Pratique pour la bronzette
 
C’est bien connu, on bronze mieux quand on est actif que lorsqu’on fait la crêpe. Enfilez juste une brassière de running et un mini short pour maximiser les zones de bronzages et filez courir sur le sable. Pas de complexe sur le “sans tee-shirt” car sur la plage en maillot de bain vous êtes bien plus dénudée, c’est bien l’endroit idéal pour faire tomber le haut.
Attention, le bronzage sera tout de même à peaufiner pour éviter la trace de la brassière et du short qui peuvent faire un peu trop sport-addict.
 
> Profiter du Paysage
 
Vous avez à disposition tout le long de votre course une immense piscine naturelle. Un coup de chaud, un saut dans l’eau et vous repartirez ultra fraiche. Je pars très peu équipée et enfile toujours un bas de maillot de bain quand je pars courir sur la plage pour pouvoir tout abandonner et piquer une tête s’il fait trop chaud.
Nous voilà face à l’océan, pieds nus dans le sable, la peau protégée et prête à dorer, les cheveux à la brise iodée, le tableau est cliché mais le terrain de jeu est parfait. Il ne demande qu’à être foulé. Amusez-vous !

 
> Quelques précautions :
 
Protégez-vous : crème solaire obligatoire avec indice 30 minimum, n’hésitez pas à protéger vos yeux avec une paire de lunettes et votre tête si besoin
Hydratez-vous : buvez bien avant de partir et si votre run dure plus de 30mn, embarquez de l’eau
Evitez les collisions : pour éviter de courir entre ceux qui font bronzette, privilégiez les run tôt avant 10h ou après 19h quand la plage se vide.
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *