J-3 AVANT LE DÉFILÉ DE L’ORÉAL POUR LA FASHION WEEK DE PARIS

Afin de promouvoir la voix de la femme, la marque de beauté L’Oréal Paris organise, pour la quatrième année consécutive, un défilé engagé en plein cœur de la capitale ouvert à tou·te·s !

Le dimanche 3 octobre prochain, la première marque mondiale de beauté L’Oréal Paris, partenaire officiel de la Paris Fashion Week, vous offrira la quatrième édition de son défilé gigantesque, avec des guests incroyables. Cela se passera en plein air dans un lieu mythique : le parvis des droits de l’homme. Et bonne nouvelle, il sera ouvert à tou·te·s !

« Le Défilé de cette année se veut une tribune exceptionnelle pour l’émancipation des femmes. Il véhiculera un message fort en faveur de l’estime de soi et bouleversa les codes des défilés traditionnels en invitant le public à rejoindre le programme ‘Stand Up contre le harcèlement de rue’. L’événement célèbrera notre vision de la féminité et du féminisme, et sera un cri de ralliement pour toutes les femmes – mais aussi pour les hommes – qui partagent nos convictions. Je suis fière de réunir notre famille mondiale de porte-parole inspirants pour défendre ces valeurs », signe L’Oréal Paris.

L’enseigne a mis en place un show engagé pour la quatrième année de suite. Pour ce faire, elle s’est rapprochée de maisons de couture emblématiques et engagées telles que Balmain, Elie Saab, Mugler et Issey Miyake. Mais, étant en quête constante de nouveauté, la marque de beauté a aussi fait appel à des tou·te·s nouveaux·elles créateur·rices bourré·e·s de talents tel·le·s que Ester Manas, Koché et bien plus !

Ce n’est pas tout (trop de surprises, on ne sait plus ou donner de la tête) : un cast exceptionnel sera aussi présent afin de venir partager leur voix et prôner la confiance en soi. Camilla Cabello, Yseult, Katherine Langford, Helen Mirren, Mugler et bien d’autres, seront donc là pour votre plus grand plaisir. Afin de le partager avec le monde entier, le show sera diffusé dans plus de trente pays via les réseaux sociaux de la marque.

L’Oréal Paris, une marque engagée

L’Oréal Paris, créée en 1909 et véritable ancrage du chic à la française, est devenue LA marque de beauté numéro un au niveau mondiale (rien que ça). En plus d’offrir à ses client·e·s des produits de beauté d’une qualité irréprochable et d’un prix plutôt abordable, elle donne aussi une voix à chaque femme du monde entier ! Eh oui, depuis plus de 50 ans, la marque enchaine les coups de maître pour rendre gloire et force à la gent féminine. Notamment avec la création de son slogan maintenant culte : « parce que vous le valez bien ».

Cette campagne visant à célébrer l’émancipation et l’indépendance des femmes a été mise en œuvre en 1971 par une jeune américaine nommée Ilon Specht. Pour l’époque, cela a été un véritable manifeste féministe, traduit en plus de quarante langues. « Because i’m worth it » est devenu, en l’espace de quelque temps, le slogan le plus connu au monde.

Aujourd’hui, L’Oréal Paris n’a pas fini d’en découdre avec le patriarcat ! Afin de lutter au mieux contre le harcèlement de rue que subissent les femmes depuis des années, la marque a allié ses forces à celles de l’organisation féministe engagée la Fondation des femmes, en créant un stand up qui nous forme à savoir comment gérer la situation si on est victime ou témoin de harcèlement de rue. Une marque remplie d’histoire et de valeurs nobles, voilà comment l’équipe Paulette résumerait l’iconique L’Oréal Paris.

Harcèlement de rue en France, comment ça avance ?

Le harcèlement de rue est un fléau qui règne en France ainsi que le monde entier, depuis des années. La principale cible : les femmes. D’après une enquête menée par le HCE (Haut conseil à l’Égalité entre les hommes et les femmes) en 2015, 100 % des femmes utilisatrices des transports en commun ont déjà été victimes de harcèlement sexiste et/ou sexuel, au moins une fois dans leur vie.

Alors, quelles ont été les mesures prises pour lutter contre ce lourd phénomène ? Eh bien, depuis 2018, le HCE s’est allié au gouvernement afin de mettre en place une amende dite de 4ème classe (allant de 90 à 750 €), ainsi qu’une verbalisation immédiate pour tous les faits relevant de l’appellation « outrage sexiste ». Entre janvier et juillet 2021, 850 contraventions avaient déjà été dressées sur l’ensemble du territoire, révèle le service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI). Un échantillon minime de la réalité.

Rendez-vous donc ce dimanche 3 octobre à partir de 15 heures, sur le parvis des droits de l’homme, pour assister à un show exceptionnel et engagé. Car, franchement, entre nous, on le vaut bien !

 

Un article de Ismaella Diallo

Vous pourriez aimer...