INTERVIEW : THE DANCERS

Photos Chloé Le Drezen.

The Dancers c’est un trio (basse, guitare, batterie) à deux voix qui a un objectif simple : faire de la pop efficace qui fasse danser les gens.

Mission accomplie pour Mathieu, Corentin et Clémentine, avec leur premier EP, New Chemistry. La bande-son parfaite pour un après-midi au soleil.
 
Pour vous c’est quoi la pop aujourd’hui ?
La pop a toujours été et reste toujours des chansons assez courtes, qui se retiennent facilement. Après, peu importe la forme qu’elles prennent – musique africaine, traditionnelle, brit pop ou rock – il y a toujours une base de chanson avec un refrain. Nous, on puise plutôt nos influences dans la musique anglaise.
 
Ce qui explique pourquoi vous chantez en anglais ?
Oui, la pop anglaise c’est la musique que l’on écoute depuis toujours. Quand on était petits nos parents écoutaient les Beatles, les Pink Floyd et nous aussi. On écoute très peu les groupes qui chantent en français.
 
Avant d’être The Dancers on vous connaissait sous le nom de Misty Socks, pourquoi ce changement ?
Misty Socks, c’était un nom qu’on avait choisi au début pour jouer dans une toute petite salle pendant la Fête de la Musique dans le Maine-et-Loire. Quand on a fait notre EP, fin décembre, on a changé notre manière de travailler. Et vu qu’on partait aussi sur une nouvelle année, on a voulu aussi changer de nom. C’était le bon moment. 
  

Vous venez de sortir votre premier EP, comment s’est passé la composition et l’enregistrement ?
Nous avons composé toutes les chansons ensemble et on les a enregistré avec Anthoine Thibaudeau, un producteur angevin, un ex Dj. On a travaillé avec lui pour l’enregistrement et le mixage. Il a aussi apporté un boulot de réal : on enregistrait les démos de nos chansons, on les lui envoyait et il nous aidait à élaborer les structures, il également apporté les arrangements. C’était vraiment une collaboration de composition et de réalisation. Ça a apporté une vraie impulsion et nous a permis d’ouvrir notre musique car il vient d’un univers complètement différent du notre, hip-hop/électro. Tout s’est super bien passé et on est très heureux du résultat.
 
Qui admirez-vous le plus dans l’industrie de la musique ?
Radiohead, j’aime beaucoup ce qu’ils ont réussi à faire tout au long de leur carrière, leur évolution, leurs changements de direction, je trouve ça assez fort. Après, plus proche de nous, il y a Blur et surtout Damon Albarn qui a bossé sur différents projets, en restant toujours moderne et novateur.
 
Votre meilleur concert ?
Depuis Misty Socks, on a fait une soixantaine de concerts et les meilleurs sont les derniers. On arrive à se détendre, à se faire plaisir et c’est un peu plus rock’n’roll ! Comme on travaille beaucoup plus, on a acquis plus de confiance en nous et du coup, c’est beaucoup plus la fête !
 
Et avec le public ça se passe bien ?
Pour le moment tout le monde reste jusqu’à la fin (rires) ! Les gens sont contents, applaudissent, chantent avec nous parfois, donc ça se passe vraiment très bien, encore plus sur les derniers concerts. Au milieu du set, on descend même dans le public, pour jouer une chanson en acoustique au milieu des gens. C’est marrant ça les touche beaucoup, et puis quand on remonte sur scène et qu’on balance la sauce, ça prend mieux.
 
Si je vous dis Paulette vous répondez quoi ?
Inter-Paulette ! On a vu Interpol hier au Zénith, c’est pour ça…

  

THE DANCERS :: NEW CHEMISTRY
Prochains concerts :
14 mai – Lannion @ Festival du bruit qui court
23 juillet – Briouze @ Festival Art’Sonic

8 août – Pont-d’Ouilly w/Dirty Cliffs 

Site web


Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *