ICE ICE BABY, LE JEUNE RAPPEUR YIB FAIT REMUER LES VOSGES

Il a un flow incroyable, de l’énergie à revendre et beaucoup d’amour à donner. Projecteur sur ce rappeur qui fait battre notre coeur.

 
Young Ice’s Babe, Roger de son vrai nom, a seulement 22 ans et côtoie encore les bancs de la fac. Mais YIB est fait pour être artiste. Ça se sent lorsqu’on l’écoute, ça se ressent quand on le voit sur scène ou dans un clip. Et puis, le jeune vosgien a quand même du bagage : joueur de guitare depuis ses quatre ans freestyle à l’adolescente et plusieurs concerts au compteur. Depuis 2014, il est également suivi dans le cadre du dispositif Multipistes, un projet de soutien aux jeunes musiciens issus de la Grande Région. Preuve qu’il est talentueux et qu’il mérite d’être de plus en plus connu !

 
Lorsqu’on lui demande ce que la musique lui apporte, Young Ice’s Babe ne minimise pas son ressenti : “Elle me passionne, elle me calme, m’élève et me fait sentir vivant”. Les notes sont en lui, il trouve l’inspiration rapidement. C’est naturel, instinctif. Mais pas question pour lui d’être prétentieux. Quand il parle de son travail, il met un point d’honneur à mentionner le beatmaker Jayel Flex, son collaborateur sur plusieurs chansons. Influencé par des artistes comme Kendrick Lamar et A$AP Rocky, le jeune rappeur originaire du Gabon se donne à fond dans ses compositions. Il n’a pas de limites. “Si je devais définir ma musique, je dirais que c’est de la U music. U, parce que j’ai la volonté d’unifier des styles complètement différent, du hip hop à la old school, en passant par l’électro.”
 


> Son hymne : make love !
 
Ses morceaux sont agressifs, ses mots frappent de plein fouet. Ça casse la baraque. Mais cette violence n’est qu’apparente ! Le message que YIB cherche à véhiculer est en réalité empli d’amour. “Love is the solution, make love ! Il faut arrêter de masquer nos sentiments. Il faut être nous-même, faire l’amour et non la guerre. C’est ça que je veux partager.” Ne pas se cacher, tout dévoiler. Voilà pourquoi il a écrit des titres comme Screamin’ Loud. D’ailleurs, s’il chante dans la langue de Shakespeare, c’est en partie pour dépasser les frontières françaises et transmettre ses convictions au plus grand nombre. “Je suis passionné par cette langue depuis l’école primaire mais je me suis aussi rendu compte que je pouvais donner plus d’impact à mon message en parlant anglais.”
 

 
YIB rêve d’un monde meilleur. Utopiste ? Peut-être mais chez Paulette, on adore ceux qui se servent de leur talent pour faire changer les choses. C’est pourquoi on valide totalement la sortie de son premier EP “Mindstates”. Cette petite pépite de hip hop électrique a été bichonnée pendant deux ans. Et aujourd’hui, elle est prête à briller aux yeux de tous !

 
YIB :: MINDSTATES (EP)

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *