HIT & MISS : TRANSGENRE ET EXPLOSIF


Diffusée sur la chaîne anglaise Sky Atlantic depuis l’été dernier, l’excellente Hit & Miss débarque en février sur Canal +. Si son austérité peut rebuter au premier coup d’œil, cette nouvelle production de Paul Abbott se révèle en réalité aussi explosive que non dénuée d’affects. Coup de cœur !
 

 
Plus que toute autre chose, Hit  & Miss est l’histoire d’une obsession. L’obsession d’un corps tout d’abord : celui d’"une femme coincée dans un corps d’homme", comme le dit personnage principal, Mia, interprétée par l’imprévisible Chlöe Sevigny (Kids, The Brown Bunny, Broken Flowers,..). Alors pour échapper à ce corps qu’elle ne supporte plus, à ce sexe d’homme qui l’empêche d’être soi-même, Mia se fait tueuse à gage (quoi de plus normal après tout ?).


Son idée ? Buter autant de gens qu’il faudra pour financer son opération, l’ultime étape qui l’amènera au bonheur. Le pari peut paraître osé avant visionnage, il s’impose en revanche de lui-même. Car, ce qui caractérise Hit & Miss, c’est qu’elle ne s’embarrasse pas de poses stylistiques, assume ses ambitions et, en six épisodes à la fois hybrides et transgenres, offre de nouvelles perspectives télévisuelles.

 
Sans jamais tomber dans la parodie sans âme, cette nouvelle série de Paul Abbott (Shameless) met en scène également l’obsession familiale, que ce soit la sienne (Abbott a souvent regretté l’absence de ses parents durant son enfance) ou celle du personnage principal (Mia apprend dès le premier épisode qu’elle a un enfant de 10 ans). Dès lors, les problèmes commencent pour l’héroïne : alors qu’elle semblait se définir presque uniquement par sa détermination à changer de corps, voilà qu’elle doit apprendre à prendre soin d’une autre personne.
 

Hit & Miss, c’est également l’obsession de Chlöe Sévigny qui, plutôt que d’embrasser goulûment tout le spectre de l’industrie cinématographique, semble perpétuellement en quête de nouveaux paris, toujours plus risqués. Le but étant d’éviter de répéter inlassablement les mêmes formules. Ainsi, de toute sa filmographie, Hit & Miss n’est peut-être pas l’œuvre la plus extrême, ni la moins accueillante, mais elle est à coup sûr l’une des plus réussies.
 
. :: HIT & Miss,
le 21 février à 22h45
sur Canal+
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *