HAUTE CULTURE : GENERAL IDEA

No Mean Feet, 1973-1974

Le Musée d’Art moderne de Paris accueille la première rétrospective du collectif canadien General Idea
. 25 ans de leur travail et de leur réflexions sur le monde contemporain sont réunis dans un parcours thématique drôle et envoûtant.

General Idea est un collectif composé de AA Bronson, Felix Partz et Jorge Zontal (les deux derniers sont décédés en 1994). Les trois compères ont préféré l’expression artistique pluriel plutôt que singulière pour mieux "se libérer de la tyrannie du génie individuel".

Gauche : Untitled, 1973-1974. Droite : Felix Partz models V.B. Gown #3 at City Hall, Toronto, 1975-1977

L’oeuvre est à la fois grinçante, drôle, ironique et provocatrice, toujours émaillée de transgression.

Les trois Canadiens ne se satisfaisaient pas du monde qui les entourait, trop policé et codifié. Ils ont voulu créer leur propre monde, comme "une parodie, un simulacre d’un monde parfait". Et il en résulte un univers mêlant subtilement fiction et réalité. Si bien que tout ce qu’on voit dans cette exposition semble très réel.

Portrait of General Idea in front of Test Pattern: T.V Dinner Plates from the Miss General Idea Pavillion, 1988

Les artistes se mettent en scène, à travers de nombreux portraits photographiques, installations, écrits… Ils sont toujours à trois, obsédés par le motif du triangle, qu’il soit amoureux ou créatif.

Ils voyaient l’image et son détournement comme un virus. Et leur projet le plus tentaculaire a été la propagation de leur tableau AIDS. Très largement inspiré du célèbre LOVE de Robert Indiana, et rendu évidemment subversif. En 1987, le mot est un tabou, il n’a pas encore été prononcé par Ronald Reagan. Les artistes vont alors le répandre partout, envahir l’espace urbain de cette “imagivirus”. L’exposition est elle aussi remplie par cette image, qui devient fascination.

Gauche : Nazi Milk, 1979-1990. Droite : Untitled (Marlboro), 1985-1986

Leur travail sur la société de consommation et le glamour est passionnant.

Ils multiplient à l’envie le sigle copyright et la mire télévisuelle. Une installation de deux immenses rectangles faits d’assiettes aux couleurs de la mire est particulièrement hypnotique. L’idée de General Idea étant de dénoncer l’aliénation que provoque la culture de masse. Dénonciation également dans la publication du magazine FILE, qui copie outrageusement le design et la maquette du célèbre LIFE. Ils détournent à merveille des publicités. Comme celle pour du lait, alimentation candide, rendue subversive et nazie.

Mondo Cane Kama Sutra, 1984

Clou de l’exposition, leur passion pour le caniche, "compagnon des garçons coiffeurs".

Ils en font leur mythologie avec des fausses fresques inachevées. Et ils multiplient le pauvre animal sur d’immenses toiles fluo, dans des positions toujours plus sexuelles, créant un "Mondo Cane Kama Sutra" fascinant. 
 

P is for Poodle, 1983 
HAUTE CULTURE : GENERAL IDEA
Une rétrospective, 1969-1974

Musée D’Art moderne de la Ville de Paris / ARC

Jusqu’au 30 avril 2011


Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW