HAPPY BEE DAY : LE 20 MAI, C’EST LA JOURNÉE MONDIALE DES ABEILLES

Depuis quatre ans maintenant, les Nations Unies ont décidé de consacrer le 20 mai aux abeilles. Ces insectes si petits mais pourtant si importants pour la planète.

Honey bee perching on yellow flower © Dmitry Grigoriev

La date a été choisie en l’honneur de la naissance du célèbre apiculteur slovène Anton Janša (1734 -1773), pionnier de l’agriculture moderne, reconnu pour ses études sur les abeilles.  

Des chiffres alarmants

Ces dernières années, la Plateforme Intergouvernementale Scientifique et Politique sur la Biodiversité et les Services Écosystémiques (IPBES), a enregistré un déclin de 37 % au sein de la population des abeilles (domestiques et sauvages). En France, leur taux de mortalité a aujourd’hui atteint les 30 % alors qu’il était à seulement 5 % en 1990. En réalité, le 20 mai n’a rien d’une fête, mais plus le rôle de tirer la sonnette d’alarme.

Quelles sont les causes du déclin des abeilles ?

L’extinction des abeilles est liée à plusieurs causes. La première est l’agriculture intensive, qui utilise des pesticides très nocifs pour les insectes. La monoculture entraine également un appauvrissement du paysage agricole, or, elles ont besoin de polliniser différentes espèces de plantes. Et enfin, last but not least, vous vous en doutez, le réchauffement climatique. Les changements de températures, les perturbations des saisons, la sécheresse ou encore les inondations impactent fortement les conditions de vie des abeilles et autres pollinisateurs.  

Swarm of honey bees © Damien Tupinier

Pourquoi c’est important ?

Les abeilles ont un rôle clé de pollinisatrices, leur travail est fondamental pour la survie des écosystèmes. De leur action dépendent la reproduction des plantes, l’agriculture ainsi que les cultures vivrières, qui contribuent à notre santé alimentaire et à la conservation de la biodiversité. A l’échelle mondiale, plus de 75 % des produits agricoles destinés à la consommation humaine sont tributaires de la pollinisation. Autrement dit, si la disparition des abeilles s’accentue, les cultures nutritives (fruits, noix et légumes) se feront de plus en plus rares. Nos régimes alimentaires seraient alors fortement déséquilibrés.

Une journée mondiale

En instaurant une journée mondiale, les Nations Unies souhaitent encourager un renforcement des mesures de protection des abeilles et des pollinisateurs. Le but étant de sensibiliser et de mobiliser les gouvernements mais aussi le grand public à l’importance de leur survie, car de leur bien-être dépend le nôtre. Ces animaux jouent un rôle déterminant dans la préservation de la nature, la biodiversité et l’équilibre écologique de notre planète.

Manifestation en ligne « Volons au secours des abeilles » © FAO

Pour en savoir plus

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) organise une manifestation en ligne le 20 mai à 13 heures (heure locale de Rome). Le thème « Volons au secours des abeilles – reconstruire en mieux pour les abeilles » parle de lui-même. Et si vous voulez plus d’informations concernant le déclin des abeilles, Green Peace a publié un rapport super complet sur la question, juste ici.

Quelques tips pour protéger les abeilles

Tout n’est pas perdu, vous pouvez toujours, à votre échelle, contribuer à leur survie. Allez, on est sympa chez Paulette, on vous donne quelques tips : acheter du miel brut issu d’apiculteurs locaux, éviter les pesticides, fongicides et herbicides, parrainer une ruche ou encore tout simplement sensibiliser les gens autour de vous.

Vous pouvez aussi installer un BeeBar sur votre balcon ou dans votre jardin. Un BeeBar ? Mais qu’est ce que c’est ? Eh bien c’est une jardinière en plastique recyclé, du terreau (bio) et des graines de fleurs (bio aussi). Autrement dit, tout ce qu’il faut pour que les abeilles viennent se désaltérer en paix chez vous après avoir butiné toute la journée. Parce qu’elles aussi, ont le droit de prendre un verre en terrasse. Alors, santé et Happy Bee Day !

Article de Clara Schnebel

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *