GUIDE DES SÉRIES À MATER PENDANT LES VACANCES DE NOËL

Besoin d’une petite série pour digérer la bûche faite-maison de mamie ou prendre des forces avant de sortir pour le nouvel an ? Regarder une petite série sous la couette est la meilleure occupation des vacances d’hiver. Mais comme chaque année, les grosses séries font un break de deux mois pour préparer la suite de la saison. Pas de panique : chez Paulette, on vous a concocté un petit planning de séries à rattraper (ou découvrir) !

> The Leftovers

Inspiré par un roman de Tom Perrota et écrite par Damon Lindelof (le créateur de Lost), The Leftovers est sans aucun doute la série la plus fascinante et ambitieuse du moment.
La série aborde en effet les thèmes plutôt casse-gueule de la disparition, de l’absence et de la Foi. 2 % des êtres humains ont disparu de la surface de la Terre sans la moindre explication un 14 octobre. The Leftovers raconte non pas leur disparition mais l’histoire de ceux qui sont restés et doivent continuer à vivre.
Le résultat est hyper touchant et mystérieux, porté par un casting parfait avec notamment Justin Theroux en père de famille beau gosse et complètement perdu, les actrices Carrie Coon et Liv Tyler et enfin Christopher Eccleston, incroyable dans son rôle de révérend. Attendez-vous à n’obtenir aucune réponse.
Par Ghislain Marais

> Marvel’s Jessica Jones

Après avoir été sous l’emprise d’un criminel manipulateur, Jessica Jones abandonne tout. Isolée et traumatisée, elle décide de devenir détective privée pour mener une vie plus tranquille. Mais une nouvelle affaire va la forcer à faire face à son passé…
Avec cette première série centrée sur une personnage féminin, Marvel a visé dans le mile ! Au programme : un casting de rêve, une intrigue haletante et une héroïne courageuse et impressionnante qui n’a rien à envier aux Avengers.
Par Louise Caillebotte

> Mr Robot

Dans un présent parallèle où le monde est contrôlé par une seule entreprise, Elliot est informaticien dans une entreprise de cyber-sécurité le jour et hackeur la nuit. Instable et drogué, il ne peut s’empêcher de pirater tous les ordinateurs des gens qu’il croise. Jusqu’à ce qu’il rencontre un certain Mr Robot, qui lui propose de participer à un hackage qui pourrait remettre en cause l’ordre établi.
Sous ses faux-airs de Dexter, la série Mr Robot cache une histoire complexe et bien ficelée. Dès les premiers épisodes, on ne peut pas s’empêcher de s’attacher à Elliot et à vouloir savoir absolument ce qu’il se passe ensuite. Petit bonus : une réalisation à l’esthétique parfaite, qui nous plonge directement dans l’univers.
Par Louise Caillebotte

> In treatment



C’est la fin de l’année. Avant de se lancer dans le grand bilan et de lister de nouvelles résolutions intenables, on s’accorde une trêve sous la couette en savourant les séances d’introspection des autres. Dans chaque épisode d’In treatment (HBO, encore), on épie un patient en consultation chez le psychanalyste Paul Weston. Index posé sur la tempe, regard pénétrant, demi-sourire en coin, silence évocateur, le charismatique Gabriel Byrne incarne le psy qu’on aimerait toutes avoir. Du lundi au jeudi, il décortique les névroses et états d’âme d’hommes et de femmes en crise. Et le vendredi, comme pour se remettre de sa semaine, c’est lui qui va voir sa thérapeute. Une passionnante plongée dans les eaux troubles de l’âme humaine, qui nous amène à cette étrange découverte : les psys aussi ont des problèmes.
Par Pauline Loquès

> Fargo

Produite par les frères Coen, directement adaptée de leur film culte éponyme, la série se déroule dans le froid du Dakota et du Minnesota. Si la saison 1 se déroulait dans les années 2000, l’action de la deuxième (la chaîne FX ayant commandé une troisième saison) se situe en 1979, durant la campagne présidentielle entre Reagan et Carter. Si en apparence les deux saisons sont indépendantes, il y a pourtant un lien symbolisé par le shérif Lou Solverson (et sa jeune fille Molly). Propriétaire d’un diner avec un rôle secondaire dans la saison 1 (interprété alors par Keith Carradine), il devient l’un des personnages centraux de cette 2e saison, aussi sanglante et drôle que la première, où des gens sans histoires vont se transformer en criminels malgré eux. Aux côtés de Kirsten Dunst, hilarante en coiffeuse paumée, se greffent toute une galerie de seconds rôles désopilants : Patrick Wilson en shérif doux-menaçant, Bookeem Woodbine et sa coupe de cheveux à la Shaft, Jeffrey Donovan en chef de clan bourru, Kieran Culkin (le frère de) dont le comportement erratique sera le point de départ de cette saison. Ce casting sans faute est complété par des répliques cocasses, une bande-son merveilleuse et des paysages Nord-américains filmés sans artifices. La scène qui marque : celle du cadavre encombrant passé à la moulinette du boucher dans l’épisode 2, clin d’oeil au film où les truands faisaient disparaître le corps dans une machine à couper le bois.
*Paulette a pu découvrir les 2 premiers épisodes de la saison 2 lors de la Festa del Cinema de Rome en octobre dernier, sur invitation de Mazda France.
Par Lisa Delille

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *