GRAINE D’HUMORISTE : EMMA GATTUSO

Oui,  "Emma Gattuso m’a tuer" est un spectacle qui a des couilles ! Excusez la sentence un peu vulgaire, mais le show que nous offre l’humouriste depuis janvier au théâtre de Dix heures ne manque pas de caractère.

 
Une langue bien pendue, des répliques aiguisées et un verbe acerbe; bienvenue dans l’univers de la jeune comédienne. Si l’affiche présente une jolie blonde armée d’un couteau de cuisine et dont les hommes se feront le plaisir d’être la victime, son spectacle se révèle être le lieu du crime. Satire cinglante et humour corrosif au rendez-vous. Mais qui se cache derrière Emma ?
 
> Une langue de vipère dans un corps de sirène
Une main de fer dans un gant de velours ou plutôt une langue de vipère dans un corps de sirène. Comédienne depuis plus de huit ans, ses profs du cours Florent la classe très rapidement dans la case comédie. Emma décide alors de poursuivre dans cette voie tout en écrivant des courts métrages en parallèle, ce qui lui vaut un prix au concours 13ème rue. Mais ce n’est cependant qu’en 2009 qu’elle décide de se lancer seule en scène avec un premier spectacle intitulé "Toute petite déjà". Elle lejouera au théâtre du Bou ainsi qu’au Théo Théâtre. 


 

Aujourd’hui, c’est un spectacle radicalement différent qu’Emma nous présente à travers des sketches beaucoup plus acides qu’auparavant. "Quand j’ai commencé mes spectacles, je me suis lancée en scène sans me poser de questions. Au final, je me suis aperçue que je m’ennuyais et que je ne transmettais pas les messages que j’avais à dire au public".
 
Depuis, elle a bien rectifié le tir puisque des messages,  son nouveau spectacle n’en manque pas. Et la belle blonde ne mâche pas ses mots pour les transmettre. Personne n’est épargné, ni les hommes, ni les pauvres, ni les lépreux et encore moins les grosses. C’est sans langue de bois que la comédienne nous livre sa vision de la société au travers d’un humour décapant.
 
"Les gens ne sont pas toujours prêts à entendre des mots si crus de la bouche d’une jeune fille"

Quand on lui demande si ce n’est pas difficile de faire rire quand on est une femme avec un joli physique, elle répond "C’est clair que mon physique de grande blonde il a fallu l’imposer, nous sommes dans un pays conservateur et les gens ne sont pas toujours prêts à entendre des mots si crus de la bouche d’une fille".
 
Mais c’est aussi pour cela qu’on l’aime Emma, car elle est un peu notre bon pote avec des seins. On adore quand elle lance des insanités dignes d’un routier de base avec malgré tout tant de féminité. Naturelle et pétillante, elle ne craint pas de choquer le beau monde qui vient la regarder tous les soirs.  À la question peut-on rire de tout ? Elle nous montre que oui "Au début mes propos un peu virulent avaient du mal à passer mais petit à petit j’ai appris à amener mes vannes plus subtilement sans édulcorer mon propos pour autant." Maintenant elle ose dire tout haut que les filles simulent et même les hommes rient. 
 
Son pire souvenir ? "Un festival à Mâcon. Vingt minutes sans rires ni même un bruit, c’est difficile mais on se dit que c’est le début et qu’il va falloir encore vivre ça plusieurs fois avant d’y arriver."
 
Heureusement Emma ne s’est pas découragée et elle nous offre une heure d’humour acide deux fois par semaine au théâtre de Dix Heures. Finalement, aller voir son spectacle, c’est un peu comme allumer sa télévision à l’heure du JT et regarder les news avec les yeux d’une femme moderne qui porte un regard acéré sur la société. Avec en prime des fausses pubs où l’absurde règne, ce qui n’est pas sans rappeler les Nuls.
 
Emma Gattuso m’a tuer

Tous les mardis et mercredis soirs
Théâtre de Dix Heures
36 Boulevard Clichy, Paris
Métro Pigalle
 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *