GRAINE DE CRÉATEUR : SAUCIFLAR ET CALENDOS


La première fois qu’on entend "Sauciflar et Calendos", on pense à tout sauf à une marque de… vêtements !

Et pourtant, la griffe qui se cache derrière ce nom bien franchouillard a tout bon : couleurs délicates, coupes inédites, imprimés décalés, sa créatrice, Fanny, mêle tendance et humour d’une main de maître(sse) ! Paulette et elle ayant donc de nombreux points communs, il était tout naturel que nous vous présentions ce jeune talent 100\% made in France !


 
Paulette : Qui es-tu, d’où viens-tu ?
Sauciflar et Calendos : Je suis Fanny, j’ai 26 ans, je viens de Saint-Malo et je suis Rennaise depuis mes 20 ans. J’aime les concerts, les soirées bouffe entre amis, me déguiser -d’ailleurs, ça fait longtemps que ce n’est pas arrivé- et les vacances !

 
Quelle est l’histoire de ta marque ?
J’ai toujours voulu être styliste pour pouvoir faire ce qu’il me plaît : même si j’admire certains créateurs, mon rêve n’a jamais été de travailler chez l’un d’entre eux, mais de créer ma propre marque. C’est pourquoi en sortant de ma formation à Esmod Rennes, j’ai travaillé quelques temps chez The French Factory, où j’ai pu voir comment fonctionnait une petite marque. J’ai beaucoup appris là-bas, et j’ai créé Sauciflar et Calendos quelques mois après. Je savais quel genre de vêtements je voulais proposer, il ne me restait plus qu’à trouver un nom. Je voulais quelque chose qui sonne "made in france", qui interpelle et qui ne se prenne pas au sérieux. "Sauciflar et Calendos" était né ! Cela fait bientôt 3 ans (déjà) !
 
"MES CRÉATIONS S’ADRESSENT AUX FEMMES OUVERTES D’ESPRIT, DRÔLES ET QUI AIMENT FAIRE LA FÊTE ! "

Quelles sont tes inspirations ?
Quand je travaille, je suis surtout inspirée par les tissus que j’utilise et que je mets les uns à côté des autres. Je suis sans doute influencée par les images que je vois en me promenant sur internet, par la musique que j’écoute, et parfois par mes copines, qui ont toutes des personnalités et des styles bien définis. Il m’arrive de penser à elles quand je créé certains vêtements. Des créateurs comme Manoush, JC/DC, Tsumori Chisato ou Jean-Paul Lespagnard m’inspirent aussi dans le sens où, quand je regarde ce qu’ils font, je me dis qu’il ne faut pas que je me freine et que j’ose créer ce dont j’ai envie.

 
Quelle femme représentes-tu à travers tes créations ?
Une femme qui n’a pas envie de ressembler à tout le monde, qui se moque du regard des autres, qui est féminine, qui a une grande ouverture d’esprit, qui est drôle, et qui aime faire la fête !
 
Quelle est pour toi la clé d’une allure, d’une silhouette réussie ?
Surtout, ne pas s’habiller comme dans un magazine en combinant tous les éléments "tendance" du moment. Il faut se sentir bien et faire attention aussi à la coupe de ses vêtements par rapport à son corps. Il faut être fidèle à sa personnalité et ne pas vouloir ressembler à quelqu’un d’autre.

 
Quel est ton rapport à la mode ?
Il y a quelques années, je détestais la mode en cours, l’uniforme slim-perfecto-ballerines-sac Longchamp. Mais en ce moment, je la trouve plutôt jolie car elle est assez colorée, et met en valeur des choses de "mauvais goût". En revanche, ce qui me dérange, c’est que les gens qui portent ces pièces les auraient trouvées ridicules il y a deux saisons. Je ne fais plus du tout les magasins : ce qui m’intéresse, c’est de trouver des choses que je n’ai vu nulle part ailleurs, ce n’est donc pas dans les grandes enseignes que je trouverai mon bonheur. J’ai l’habitude de faire des trouvailles dans un seul et même magasin, qui destocke de grandes marques à vraiment pas cher, j’ai aussi beaucoup de vêtements qui viennent d’Emmaüs, et je porte bien sur mes créations.
 
"LE COMBO SLIM-PERFECTO-BALLERINES-SAC LONGCHAMP ?
TRÈS PEU POUR MOI !"
 
Quels sont tes projets ? Qu’est ce que l’on te souhaite pour l’avenir ?
Vous pouvez me souhaiter d’avoir de plus en plus d’articles de presse sur ma marque, et d’ouvrir une vraie boutique… Et aussi de gagner au loto !

 
Quelle question aurais tu aimé que l’on te pose ?
Quel est ton plat préféré ? Ou quel est ton dernier concert? J’ai revu Of Montréal samedi dernier et c’était fantastique !
 
>> Infos pratiques
 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *