GRAINE DE CRÉATEUR : PADAM PADAM

Edith Piaf le chantait, c’est en bijoux qu’elle lui rend hommage. Padam, padam, entre la belle capitale et une marque de joaillerie, il y avait deux notes qui claquent et dix doigts raffinés. C’est comme ça qu’Angélique a décidé de la sacraliser, pétrissant son essence en des chaînettes dorées.

Notre Dame, Beaubourg, la Villette ou le Quai de Seine deviennent nomenclatures de délicates parures, resplendissant de leur plaqué or 14 carats. Quand elles ne paradent avec grâce en argent massif 925, parfois. Havre d’élégance old school, les colliers, bagues et ornements de poignets s’incrustent de charmes à la Tiffany’s. Intemporels papillons, petits coeurs et croix discrètes s’invitent alors entre un rang de perles et des maillons scintillants.

Réservant leur coquetterie aux regards appuyés, laissant échapper leur sobre mais évidente féminité, les ambassadrices Padam Padam suggèrent finalement tout un romantisme à explorer. Et, au fond, entre nous, qui seront celles qui oseront nier la part de Perlisienne en elles ?

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *