GEORGES ET LA QUÊTE DE LA BONNE TAILLE

Illustration, Clio de Frégon  

Pour un mec, s’habiller, c’est un peu comme aller à la chasse, la pêche (ou draguer, pour ceux qui le font méthodiquement) : on repère sa proie, on apprend à la connaître elle et son environnement, et, une fois le moment venu, on fonce tête baissée, hermétique à la pléiade de sirènes marketing des soldes.


Ça passe parfois comme dans du beurre : on commande trois chemises, cinq pantalons, deux vestes qu’on reçoit par coursier pile au moment de la pause café devant votre collègue de la compta impressionnée par votre goût impeccable et tout nous va impeccablement.
Ou alors, on a repéré un produit en magasin, on se hâte péniblement de sortir du travail avant la fermeture, on se fraye un chemin dans la cohue pour finalement s’apercevoir que l’objet convoité depuis des mois n’est soit plus disponible soit plus dans la bonne taille.
Dernier scénario, on a mal fait ses devoirs et tout ce qu’on a commandé est trois fois trop grand: il faut tout renvoyer, se faire rembourser ou essayer d’échanger les tailles. Mais le processus s’allonge et le risque de laisser passer la perle rare grandit de même.
> Recommandations générales sur les tailles
 
Pour éviter que cette magnifique veste que vous comptiez spécialement enfiler le soir même au nouvel afterwork du Wanderlust ne soit trop grande pour vous, voici quelques recommandations générales sur les tailles.

Même avec des standards de taille internationaux (italiennes, américaines ou anglaises), vous pouvez avoir de mauvaises surprises car les marques taillent vraiment différemment les unes des autres.  Si vous n’avez pas la possibilité d’essayer les produits de la marque en boutique, le mieux reste de s’adresser directement au service client de l’e-shop distributeur.
Sachant que vous n’allez pas demander 25 points de mesures différents, il s’agit d’identifier les plus fondamentales, c’est à dire celles qui vous assureront un fitting correct : épaules à épaules, tour de poitrine et longueur des manches.

C’est bien d’avoir les mesures en centimètre, c’est mieux de savoir les interpréter.

Les quelques conseils qui suivent sont ceux que j’ai donnés des années durant à mes clients et qui leur ont permit de recevoir exactement la taille qu’il leur fallait.


Deux règles d’or :
– éviter d’accorder trop d’importance à la longueur générale et la longueur des manches car leur retouche est généralement peu onéreuse (sauf si elles sont construites de manière particulière, avec des boutonnières très proches du bout des manches par exemple)
– comparez toujours les mesures que vous venez de prendre sur vous-mêmes avec des mesures prises sur des vêtements qui vous vont parfaitement.

> Les vestes et manteaux

Les mesures vraiment importantes sont le tour de poitrine et l’épaule à épaule: laissez environ une dizaine de centimètre d’écarts entre le tour de poitrine mesuré et celui de la veste.
Vous devez en effet avoir la place de glisser un poing entre votre torse et la veste pour que celle-ci ne soit pas trop serrée.
 
Pour l’épaule à épaule, essayez d’avoir à peu près les mêmes mesures: si vous prenez une taille supérieure de 1 à 2 cm, ce n’est pas dramatique mais évitez de prendre des tailles inférieures. Vous seriez alors serré et ça serait vraiment gênant pour votre confort et vos mouvements.
De manière générale, n’oubliez pas que vous ne serez pas nu sous votre veste ou votre manteau (sauf si vous voulez faire une surprise à votre copine à 1H du matin).
En hiver vous irez jusqu’à porter 2-3 couches de vêtements (pulls, chemises etc) en dessous qui viendront ajouter quelques centimètres aux mesures que vous avez prise.

> Les chemises

Tout dépend de l’usage que vous voulez en faire et des matières qui composent la chemise.
Si vous lorgnez sur une chemise avec du synthétique que vous voulez porter l’été, faites attention à ne pas la prendre trop serrée car la matière vous tiendra vraiment très chaud.
Cela ne sera par contre pas un problème si vous cherchez quelques chemises simplement bien coupées pour aller au travail l’hiver: dans le cas présent, faites coller au maximum vos mesures à celles du tableau.

Certaines chemises ne sont enfin pas faites pour être portées trop près du corps comme les chemises un peu décontractées type chambray ou chemises à carreaux

> Les pantalons

Attention à ce qui ne peut pas se faire retoucher: un tour de taille, une largeur à la cheville ou une fourche (longueur de la taille jusqu’à l’entrejambe) trop petite.

Pour reste, si c’est trop long vous pouvez faire retoucher. Si c’est trop large aussi, cela sera quand même un peu plus couteux donc faites attention à la largeur des cuisses et la largeur aux chevilles qui sont des mesures déterminantes pour la coupe d’un pantalon.

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *