GEORGES DE LA SEMAINE #60

Paulette a rencontré deux entrepreneurs dans le vin qui aiment résolument les bonnes choses…

 
Paulette : Qui êtes-vous ?
Antoine : Antoine Ayoub, Cofondateur de Vinify, le caviste qui vous connaît, toujours à portée de main. (C’est la fille de la comm qui m’a dit d’ajouter ça !)
Félix : Félix le Chevallier, co-fondateur de Vinify, une start-up qu’on a créée il y a un an. En bref, on envoie du vin, les clients le notent, et ça nous permet de leur renvoyer d’autres vins encore plus près de leurs goûts lors de leur prochaine commande.
 
Qu’est-ce qui vous fait sourire ?
Antoine : J’aime bien faire des jeux de mots pourris. En fait, c’est encore mieux s’ils sont vraiment trop pourris et que je ne peux définitivement pas les dire (ex : le piment d’esPaulette).
Félix : L’humour absurde.
 
La chanson que vous écoutez en boucle ?
Antoine : En ce moment j’écoute en boucle Friends du groupe indé Kid Parade
Félix : Wannabe des Spice Girls. J’écoute de la musique toute la journée en travaillant, mais j’aime bien découvrir des nouveaux morceaux en permanence. J’ai pas vraiment de chanson fétiche. Sauf Wannabe des Spice Girls.
 
Le métier de vos rêves, c’est quoi ?
Antoine : S’il me reste un peu d’énergie après avoir révolutionné le monde du vin, je rêve de monter un groupe de musique électro/pop/folk/rock indé avec mon frère et faire de la scène devant plein de Paulette.
Félix : Guide de haute montagne en Patagonie, pour skier dans les glaciers et faire du bateau entre les icebergs.
 
Le dernier film qui vous a fait pleurer ?
Antoine : À mon grand étonnement, j’ai été hyper ému devant le film Cheval de guerre… euh ok c’est la honte…
Félix : Je ne pleure pas souvent pendant les films, mais quand je suis allé voir Mommy, tout le monde pleurait autour de moi (Dont Antoine mais c’est peut-être parce qu’il pensait encore à Cheval de guerre…).

Qu’est-ce qui vous fait craquer chez une fille ?
Antoine : Le sourire.
Félix : Son niveau de ski.
 
Votre Paulette de rêve serait …
Antoine : Elle n’est pas définissable mais elle m’offrirait définitivement un Vinibar pour la Saint-Valentin.
Félix : Quand j’étais petit, on m’avait offert une poupée qui s’appelait Paulette. Véridique. Elle était pas trop chiante, avait un joli sourire et un bon sens de l’humour. Comme ma petite copine aujourd’hui.
 
Plutôt vin rouge, blanc ou rosé ?
Antoine : Je suis vraiment partagé entre Rouge et Blanc. Je suis toujours en mode découverte de mes propres goûts.
Félix : Rouge, sans négociation.
 
La recette que vous ne ratez jamais ?
Antoine : Je cuisine plutôt bien et je ne rate jamais le filet mignon
Félix : La tartiflette. C’est simple :
1.     Partir de la recette de Marmiton.
2.     Diviser par deux le nombre de pommes de terre.
3.     Multiplier par deux le nombre de reblochons.
4.     Répéter une ou deux fois.
 
Votre phrase culte ?
Antoine : Les hommes sont comme les vins : avec le temps, les bons s’améliorent et les mauvais s’aigrissent.
Félix : Sex Panther Cologne. 60% of the time, it works everytime.
 
La pièce fétiche de votre penderie ?
Antoine : Mon jean APC qu’on porte de père en fils depuis 200 avt J-C, il commence à se détendre.
Félix : J’ai le droit de dire mes skis ?
 
Votre dernier concert ?
Antoine : Un concert de l’Orchestre national d’Île-de-France dirigé par Enrique Mazzola à la controversée Philharmonie de Paris.
Félix : Jeff Mills à la salle pleyel, un des pères fondateurs de la Techno avec un orchestre philarmonique. C’était cool, mais finalement la première partie de Tchaïkovski, bah c’était mieux.
 
Une bonne bouteille à nous recommander ?
Antoine : Parmi nos 200 bonnes bouteilles (oui, j’ai tout goûté, et alors?), si je dois choisir ma préférée, ce sera Cuvée Florence un Gigondas du Domaine les Goubert, une tuerie, on peut le dire !
Félix : Le Château Boutisse, un bordeaux grand cru classé abordable pour ceux qui veulent impressionner. Pour les bourses plus modestes (dont la mienne) : j’ai adoré le Sablet Rouge, un Côtes-du-Rhône fin et un peu épicé, impeccable pour  un pique-nique décontracté.
 
Un lieu de vacances pour décompresser ?
Antoine : Pour moi c’est la cité lacustre de Port Grimaud. Entre la mer et la terre. Entre le calme et l’agitation. On est sur un ponton en bois, il fait chaud, mais les canisses nous protègent du soleil. Une légère brise fait cliqueter le mat du voilier du voisin. Il est 14 h et on termine cette bouteille deR de Rimauresq. Cet aprèm, on prendra le bateau et on ira nager dans la Baie des Canebiers. Après ce sera une glace sur le vieux port de Saint-Tropez, et on finira aux Caves du Roy.
Félix : La Bretagne. Y’a plein de trucs à faire peu importe le temps qu’il fait.
 
Le pire texto que vous ayez jamais reçu ?
Antoine : Un Mardi à 11 h : “Je t’attends chambre 48”  J’ai répondu :  “Je pense que vous faites erreur de numéro. Amusez-vous bien.”
Félix : “J’ai envie de toi”. C’est pas censé être horrible, mais j’étais bien puceau, en 4e et je savais pas où me mettre. En plus, j’en ai clairement pas profité.
 
Votre plus gros moment de honte ?
Antoine : Quand j’ai dit que j’avais été ému devant Cheval de guerre. En 2, c’est lors d’un déjeuner où un client m’a rappelé qu’une moustache te fait oublier que tu as la goutte au nez.
Félix : La carte de vœux 2015 que ma mère a faite sur Word. J’ai du mal à m’en remettre.
 
Rouge sur blanc, tout fout le camp ?
Antoine : De toute façon tout fout le camp alors autant finir sur le vin que vous aimez, peu importe lequel.
Félix : Chez Vinify, on pense le contraire. Mon diner idéal : des huîtres, une côte de bœuf et une orgie de comté ça donne blanc-sur-rouge-sur-blanc. Et ça passe très bien !
 
L’endroit où on peut vous croiser un vendredi soir ?
Antoine : Juste après le salon, dans la pièce où y’a un lit. J’aime pas trop sortir le vendredi sauf pour une bonne bouffe entre copains avec du bon vino !
Félix : Au Rex, ou au Faust qui a une déco extra et une programmation cool.
 
The next big thing pour vous ?
Antoine : J’y fais allusion depuis le début, mais vraiment, sincèrement, c’est que plus personne ne soit déçu par une bouteille de vin grâce à Vinify.
Félix : Les voitures autonomes d’Uber, comme ça on vous livrera en deux secondes en bas de chez vous gratuitement !
 
En couple ou célib ?
Antoine : Je suis en couple et j’ai 3 associés … Je suis over maqué !
Félix : En couple, depuis longtemps, à ma grande surprise.
 
Vous nous lâchez votre Twitter (ou Instagram) ?
Antoine : Avec plaisir, @vinifyco
Félix : Je suis pas un gros twittos perso, mais y a de la bonne bouffe et de bonnes bouteilles sur instagram.com/vinify.co
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *