GEORGES DE LA SEMAINE #34

Rencontre avec Julien et William, deux jumeaux Aurillacois de 26 ans à l’origine du concept-store Marcel et Maurice (7 bis rue Pasteur, Aurillac). Deux pour le prix d’un, une occasion en or, avis aux Paulette Auvergnates !

 
Paulette : Qui êtes-vous ?
Julien : Julien (Maurice) de la boutique Marcel et Maurice. Un concept-store créé avec mon frère jumeau à Aurillac dans l’ancienne imprimerie de notre grand-père.
William : Mon nom de scène c’est Marcel, mais dans l’intimité tu peux m’appeler William. Suite à mes études et après un an dans le secteur bancaire, j’ai décidé de tenter l’aventure du tout premier concept store Aurillacois. Et je dois avouer que le costume de banquier ne me manque pas.
 
Qu’est-ce qui vous fait sourire ?
J : Mes potes !
W : Ma mère sur son Iphone.
 
La chanson que vous écoutez en boucle ?
J : Ca change tout le temps… Il y a un mois c’était Rocky – Band against the wall , Il y a une semaine c’était Arcade Fire – Afterlife   et maintenant c’est Para One – You too, le tube de l’été !
W : “Qu’est ce que tu croyais” de Johnny HALLYDAY ! Le live à la tour Eiffel en 2000 est dingue !
 
Le métier de vos rêves, c’est quoi ?
J : Musicien.
W : Johnny HALLYDAY
 
Le dernier film qui vous a fait pleurer ?
J :Titanic
W : La dernière fois que j’ai pleuré devant un film, c’est lorsque j’ai revu Le dîner de con, ce film là me fait vraiment pleurer de rire !
 
Qu’est-ce qui  vous fait craquer chez une fille ?
J : Ses fesses.
W : Ses coudes
 
Votre Paulette de rêve serait…
J : Naturelle, avec de l’humour, intelligente, bien foutue, lectrice de Paulette (rires) et brune de préférence.
W : C’est plutôt complexe, j’aimerais qu’elle soit douce, débrouillarde, indépendante,  féminine mais qui reste aussi canon en jean basket.
 
La recette que vous ne ratez jamais ?
J : La tarte au thon tomate et moutarde.
W : Les glaçons
 
Votre phrase culte ?
J : Tout fait ventre pourvu que ça y rentre (by mon grand père)
W : Vaut mieux être saoul que con, ça dure moins longtemps.
 
La pièce fétiche de votre penderie ?
J : Mon slip kangourou.
W : Mes Stan Smith
 
Votre dernier concert ?
J : Une soirée dans la salle La Rodia à Besançon. Avec Griefjoy, La Femme, Juveniles et Poni Hoax.
W : Willy Moon à la villa Inrocks à Cannes, ça date un peu, mais je dois avouer qu’il n’y a pas grand monde qui me donne envie de me bouger pour aller voir un concert. Je suis né un peu tard, les années 60,70,80 me correspondent beaucoup plus.
 
Un lieu de vacances pour décompresser ?
J : L’île d’Yeu.
W : Lîle d’Yeu, justement sur cette île par moment on croit retourner dans les années 70.
 
Le pire texto que vous ayez jamais reçu ?
J : Tu dors ?
W : “Je comprends pas, j’ai pas mes règles…”
 
Votre plus gros moment de honte ?
J : Un concert avec mon groupe  The glums à la Coopérative de Mai de Clermont-Ferrand. C’était un concert important où nous étions finalistes pour le Printemps de Bourges. Première chanson, je perds ma baguette. Elle fait un vol de 10 mètres et je n’en avais pas de remplacement. J’ai du me lever la chercher pendant le morceau… C’est finalement l’excellent groupe Mustang qui a été choisi pour aller à Bourges !
W : J’avais trouvé un job d’été pour être guide dans un château, j’avais appris par cœur les 5 pages du speech que je devais ressortir aux visiteurs. Mais parfois il fallait laisser aller son imagination afin d’envoûter les visiteurs sans forcement toujours se référer au texte et à la réalité. Lors d’une visite, je présentais un appareil qui servait aux châtelains à appeler leurs domestiques directement de leur lit. J’ai tout détaillé en spécifiant que c’était formidable d’avoir un appareil comme celui-ci sans électricité.
A la fin de mon discours un des visiteurs me dit : “Comment ça se fait qu’il y ait marqué “Société électrique de Vic sur Cère” sur l’appareil si ce n’est pas électrique… Gros moment de solitude !
 
L’endroit où on peut vous croiser un vendredi soir ?
J : Plutôt le samedi soir dans notre bonne vieille boîte de nuit locale Le Christy
W : J’aime bien boire une petite Salers cassis le vendredi soir, mais je n’ai pas d’endroit fétiche, je retrouve les potes et en avant !!
 
The next big thing pour vous ?
J : A 30 ans, le gamin avec la femme à la casbah.
W : Pour le moment je suis plus branché boulot que projet perso. Alors je dirais tout les events que nous allons organiser avec Maurice.
 
En couple ou célib ?
J : Célib !
W : Célib !
 
Vous nous lâchez votre Twitter ?
Celui de la boutique @marceletmaurice
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *