GEORGES DE LA SEMAINE #14

Cette semaine on vous présente Martin, chanteur – compositeur (pour voir un de ses clips, c’est par là).

Paulette : Qui es tu ?
Martin Rahin,  j’écris des chansons en français, m’accompagne à la guitare.

Qu’est ce qui te fait sourire ?
Une main qui se tend pour en attraper une autre, le son du café qui bout le matin, la misère qui ne se laisse pas faire, la solitude en fuite, l’infidélité maltraitée, l’enfance mort-vivante…

La chanson que tu écoutes en boucle ?
« Dis quand reviendras tu » de Barbara.

Si tu pouvais exercer le métier de tes rêves, tu ferais quoi ?
Médecin dans un endroit où il en manque.

Le pays où tu aimerais vivre ?
A Tanger au Maroc, une ville-pays.

Ce que tu détestes par dessus tout ?
L’amitié trahie.

Ton occupation favorite ?
La boxe anglaise.

Le dernier film qui t’a fait pleurer ?
« Rocco et ses frères » de Lucino Visconti.

Qu’est ce qui te fait craquer chez une fille ?
Le courage violent.

La recette que tu ne rates jamais ?
La gulash. Un ragoût de boeuf au paprika, au cumin et au vin blanc avec deux kilos d’oignon.

Ta phrase culte ?
“Mais ai-je qualité pour m’imposer de vous survivre, moi qui dans ce Chant de Vous me considère comme le plus éloigné de mes sosies ?”
René Char.

La pièce fétiche de ton dressing ?
Un marcel blanc.

Un endroit de vacances pour décompresser ?
Jaffa sur un toit. Des amis, du vin, les chats de gouttière et le soleil qui tombe dans la mer.

Le pire texto que tu aies jamais reçu ?
“Martin, je pense que ce soir ça va être compliqué car ta lettre a déjà donné matière à des discussions houleuses.”
Ça n’a pas l’air si affreux mais le diable se cache dans les détails.

Tu nous racontes ton plus gros moment de honte jusqu’à présent ?
A l’école primaire, je devais avoir six ans. Il m’arrivait de ne pas mettre de caleçon sous mon pantalon. Le jour d’une visite médicale, on nous a déshabillés et mis en rang dans un vestiaire. J’ai attendu mon tour pendant une heure tirant de toute mes forces sur mon t-shirt sous une pluie de rires méchants. Cuisant.

L’endroit où on peut te trouver un vendredi soir ?
Un resto chinois de Belleville.

En couple ou célib ?
Célibataire en reconquête.

Tu nous lâches ton Twitter ?
Twitter. Je ne sais pas ce que c’est, mais j’ai une page Facebook  : https://www.facebook.com/martinrahinfanpage

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *