GAZETTE PAULETTE #4 : RYAN GOSLING


Avec le retour du soleil, les esprits s’apaisent à Cannes.
 
Les journalistes, exaspérés par les très longues files d’attente qui ne permettent pas toujours d’accéder aux films, commencent à se faire à l’idée. Oui, faire une heure de queue pour se faire refouler fait partie du package cannois ! Pour rentrer dans les soirées, finis les coups de coude mal placés, les baleines de parapluie dans les yeux et les noms d’oiseaux qui fusent. Tout le monde se range gentiment derrière les barrières. Chaleur, bonheur !
 
Et du côté des festivaliers, que du positif. Vive les balades ensoleillées sur la croisette et les photos souvenirs avec David Hasselhoff, l’attraction de la semaine !
Gueule défoncée dans « Only God Forgives », film en compétition pour la Palme d’Or, Ryan Gosling renoue avec la Croisette après l’énorme succès de « Drive » en 2011.
Pas de voiture ni de blouson, cette fois-ci le Canadien joue les caïds en Thaïlande aux côtés de Kristin Scott Thomas. Dans ce film signé une nouvelle fois par son réalisateur chouchou, le Danois Nicolas Winding Refn, Ryan dirige un club de boxe thaï servant de couverture à son trafic de drogue. Un univers sombre et mystérieux, tout comme celui de son premier film en tant que réalisateur, « How to catch a Monster ».

En plein tournage à Détroit, il avait d’abord laissé courir la rumeur qu’il ne serait pas à Cannes pour monter les marches. Viendra, viendra pas, viendra, cette information de couloir a excité Cannes pendant deux jours. Et malheureusement, cette fois-ci c’est sûr, il ne sera pas là ce soir  pour présenter "Only God Forgives" !

Mais bon point pour les non-festivaliers, le film sort en même temps en salles.


Acteur plutôt discret, Ryan a commencé sa carrière à la télévision en jouant Hercule. Puis il a enchaîné les rôles de beau mec au grand cœur ("Drive"), de séducteur habile ("Crazy, Stupid, Love"), d’amoureux dévoué ("N’oublie jamais"), de mari ténébreux ("Blue Valentine") et de conseiller politique ("Les Marches du pouvoir").
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *