GANT DÉVOILE SA NOUVELLE CAMPAGNE, « THE FUTURE OF AMERICAN SPORTSWEAR »

Pour l’occasion, Gant a fait appel à un casting de six artistes internationaux. Et c’est Mathilde Warnier qui a été choisie comme visage féminin français !

C’est un grand tournant pour Gant. En effet, l’année dernière, la marque de vêtements iconique s’est réinventée. Après 72 ans d’existence, il était temps de montrer qu’elle n’était plus seulement la marque preppy et sportswear qu’on connaît, mais aussi une marque moderne et tournée vers l’avenir. « Nous voulons montrer ce qu’est réellement GANT – que la marque est à la fois un héritage et un progrès », déclare Eleonore Säll, vice-présidente exécutive de la marque. Cette campagne, « The Future of American Sportswear », c’est l’aboutissement de plusieurs saisons de travail et d’un repositionnement global.

 

L’anticonformité et l’optimisme au cœur du projet

« Never Stop Learning » : n’arrête jamais d’apprendre. C’est le mantra de Gant. Pour elleux, il est primordial de défier la conformité, de remettre en question les normes, de rester curieux·ses et créatifs·ves. C’est pourquoi iels ont choisi de travailler avec Sonny Hall, poète londonnien, Mathilde Warnier, actrice et mannequin française, Joseph Talbot, auteur-compositeur-interprète gallois, Kelsey Ly, violoncelliste américaine, Kelvin Bueno, acteur brésilien et Eliot Summer, acteur·rice et musicien·ne anglais·e. Parce qu’iels incarnent ces idéaux, contestent la conformité et sont ouverts sur le monde. « Ensemble, iels véhiculent avec authenticité un message optimiste et audacieux. »

On vous l’a dit, c’est Mathilde Waner qui a été sélectionnée comme visage féminin français. Et on comprend pourquoi ! Mannequin et actrice – que vous avez sûrement déjà vu dans la série Le Serpent –, elle incarne ces valeurs avec brio. La conformité, ça ne lui parle pas !

Dans le film de la campagne, elle récite un poème de Sonny Hall, écrit spécialement pour l’occasion, « Never Conforming To Second Hand Air », accompagnée des cinq autres. Ça parle de genre, ça promeut une communauté inclusive où chacun·e est le bienvenu… Bref, ça fait un bien fou.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Vous pourriez aimer...