FRANZ FERDINAND, LA FOLIE DOUCE


Photos d’Andy Knowles

Après deux albums dans la plus pure tradition de pop-rock indie made in UK, Franz Ferdinand s’est orienté il y a trois ans (avec Tonight) vers une dance-music efficace et massive. Alors qu’ils se sont produits à Rock en Seine ce week-end et que leur quatrième et nouvel album, Right Thoughts, Right Words, Right Action, est prévu pour ce lundi 26 août, Nick McCarthy, guitariste du quatuor, nous explique ce qui a changé chez les écossais qui, après avoir longtemps rendu hommage à la pop-music, choisissent à présent de l’expérimenter, jusqu’à la détourner.


Paulette : Assez rapidement, Franz Ferdinand a connu un énorme succès. Comment l’expliques-tu ?
Nick :(Rires) Je ne sais pas trop, c’est difficile à dire. Nous ne sommes que quatre pauvres mecs qui essayent de faire la musique qu’ils aiment, une musique assez dansante que nous prenons plaisir à jouer sur scène. Le reste n’est que du bonus !
 
Quel regard as-tu aujourd’hui sur Tonight, votre troisième album, trois ans après sa sortie ?
Je l’aime toujours. Sérieusement, je pense que c’était toujours un très bon album, à la fois contemporain et assez radical pour nous avec ses mélodies plus dance qu’à l’accoutumée. C’est comme une invitation offerte à nos auditeurs à danser et à s’amuser. En tournée, j’ai vraiment réalisé qu’il avait plutôt bien été reçu par nos fans, ils avaient l’air très enthousiastes.

"Nous nous sentions vides. On a pris notre temps et l’inspiration est revenue naturellement"
 
Ça été difficile de se remettre à la composition après avoir été longtemps sur les routes ?
A vrai dire, nous ne nous sommes pas précipités pour retourner en studio. Tout simplement parce que nous avons passés beaucoup de temps sur les routes et, après presque dix ans d’existence, nous nous sentions un peu vides. Prendre son temps, rester chez soi pour se reposer, faire d’autres activités que la musique étaient donc des choses nécessaires. L’inspiration est revenue naturellement et ça a donc été plutôt facile de se remettre à l’écriture.

 
Peux-tu expliquer le titre de ce nouvel album, Right Thoughts, Right Words, Right Action ?
En fait, sa signification est plutôt simple. Pour nous, il renvoie à une manière de vivre ou de voir la vie. Comme un précepte, en quelques sortes. Je ne vais rien apprendre à personne, mais dans la vie il y a les bonnes et les mauvaises directions. Le titre de ce quatrième album est juste un clin d’oeil à ces différents choix auxquels nous sommes constamment confrontés. Le premier titre de l’album, “Right Action”, fait d’ailleurs clairement référence à tout ça. Je conseille à tout le monde de l’écouter (rires).
 
Pourquoi avoir enregistré une partie de l’album entre Oslo et Stockholm ?
C’est plus un extra qu’autre chose. La plupart des titres ont en réalité été écrits et enregistrés entre l’Ecosse et mon studio (le Sausage Studio, ndlr) à Londres. Une fois là-bas, nous en avons tout de même profité pour travailler avec Todd Terje et Bjorn Yttling de Peter, Bjorn and John. Ca été vraiment excitant parce qu’ils avaient une vision un peu différente de notre musique, ce qui est toujours très enrichissant.
 
On comprend que le fait de travailler avec d’autres musiciens est toujours très enrichissant, mais pourquoi avoir attendus ce quatrième album pour le faire ? Qu’avez-vous appris d’eux ?
Je ne saurais pas vraiment l’expliquer. Je pense que les choix se font parfois de façon naturelle. Nous aimons tous la musique de Todd et de Pete, ce sont des musiciens absolument fabuleux. Pourquoi se priver de tels apports ?
 
Très bien, mais pourquoi un musicien comme Todd Terje, qui est plutôt très éloigné de votre style ?
Oui, c’est sûr qu’il ne joue pas la même musique que nous… Je pense malgré tout qu’il y a pas mal de ressemblances. Tout simplement parce que nous ressentons et que nous jouons, à notre manière, de la dance-music. Il suffit d’ailleurs d’écouter le remix qu’il a effectué du titre “Love Is The Drug” de Roxy Music pour comprendre pourquoi il nous a plu.
 
 
Quelle est ta définition d’une pop-song réussie ?
C’est difficile à dire parce qu’il y a d’infinies possibilités qui peuvent donner naissance à une bonne chanson pop. Par exemple, je trouve que le dernier album des Daft Punk est rempli de très bonnes chansons pop, même si elles n’en ont pas la structure.
"Un héros ? David Bowie !"
 
Le son de Franz Ferdinand, quand à lui, fait référence à de nombreux groupes légendaires. Avez-vous un héros absolu ?
Je ne vais pas parler au nom du groupe sur ce sujet, mais pour moi ça reste David Bowie. Probablement jusqu’à la fin de ma vie… Il a tellement apporté à la musique, tellement remis en cause ses propres capacités qu’on ne peut que le saluer. Il fait inconditionnellement partie des grandes personnes de l’histoire de la musique. Au même titre que les Beatles, que j’admire également beaucoup.
 
Tu viens de citer un artsite et un groupe majeurs des années soixante et soixante-dix. Tu regrettes de ne pas avoir fait partie de ces périodes musicales ?
Non, je me sens très bien dans ma vie actuelle ! Mais c’est clair que c’est toujours plaisant de se replonger dans les décennies précédentes, surtout d’un point de vue musical. Il s’est passé tellement de bonnes choses que c’est forcément enrichissant. Ça permet de se forger un avis, de savoir ce qu’on aime ou non, vers quoi on veut aller ou pas.
 
La dernière chanson de Right Thoughts, Right Words, Right Action s’appelle “Goodbye Lovers & Friends”. Peux-tu rassurer nos lectrices et dire qu’il n’y a pas un message caché derrière cette chanson ?
(Rires). Non, à vrai dire, lorsque nous avons écrit cette chanson, nous avons tout de suite senti qu’elle devait conclure notre album. Elle ne raconte pas du tout la fin de notre histoire ou un quelconque ras-le-bol de notre part. C’est juste la chanson parfaite pour conclure notre album, mais pas celle qui pourrait conclure notre aventure !  

FRANZ FERDINAND :: RIGHT TOUGHTS, RIGHT WORDS, RIGHT ACTIONS
Sortie le 26 aout
Domino
Page Facebook 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW