FOOD : QUOI DE NEUF DANS NOS ASSIETTES ?

Chaque année a ses nouveautés food. 2015 n’y échappe pas. On dit bonjour aux aliments d’un autre genre, aux spécialités barrées et au retour des gourmandises oubliées ! Panorama de ce que vous risquer de voir apparaitre dans vos assiettes ces prochains mois.

> Le Teff

 
Photo issue du blog du Canard Ivre
 
Je vous vois déjà derrière votre écran en train de vous demander “C’est quoi encore ce truc ?”. Le Teff, c’est la toute nouvelle graine à la mode. La petite graminée au goût de noisette que l’on trouve sur les hauts plateaux éthiopiens s’apprête à concurrencer le quinoa. Sans gluten, extra riche en fer, cuivre, protéines, calcium et glucides, le teff a tout bon.
Si vous ne savez pas encore comment le cuisiner (ce qui est normal puisque vous venez certainement d’apprendre son existence), rendez-vous sur le blog du Canard Ivre pour apprendre à faire une jolie pizza veggie !
 
> Le Bao-Burger
 
 
Le nouveau restaurant dont tous les Parisiens parlent en ce moment c’est Siseng (82 Quai de Jemmapes – Paris 10ème) qui propose la spécialité mondiale qui cartonne aujourd’hui dans le monde entier : le burger chinois dit « bao-burger ».
Le Bao Burger est composé d’un petit pain vapeur coupé en deux dont les garnitures mêlent techniques de cuisson japonaises, épices chinoises et condiments thaïlandais.
Chez Siseng (à côté de la rédaction donc autant vous dire qu’on ne s’est pas fait prier pour y aller, pour 10 € on a le choix entre un Bao Burger 5 épices (bœuf mariné aux 5 épices, sauce tamarin caramélisée, tempura d’oignons, oignons confits, roquette et épinard) et un Bao Burger Kaï (Poulet mariné pané à la japonaise, sauce basilic et lait de coco, poivrons rouges confits, coleslaw maison et basilic frais). Amateurs de nouvelles saveurs, laissez-vous tenter !
 
> Les recettes magiques
 
 
Cet été, on vous présentait le gâteau magique : LA révolution pour les pâtissières paresseuses. Le principe : une pâte, une cuisson et un gâteau triple matières à la clé (flan, moelleux et cake) ! Dernière nouveauté, les quiches et cakes magiques ! En versions salées, à vous les délicieux cakes magiques butternut et noix de pécan ou façon tartiflette et les savoureuses quiches magiques maïs et patate douce ou encore lapin et pistache.
 
Quiches et Cakes magiques de Christelle Huet-Gomez
Editions Marabout
Prix : 7.99 €

> Les viennoiseries sans sucre

Comble, le chef Christophe Touchet est diabétique. Lassé d’être privé de dessert, il a créé Eugène, la première boulangerie-pâtisserie « SANS SUCRE ». Ici, pas de sucre ! Il est remplacé par du fructose ou du sirop d’agave. On applaudit l’initiative qui ravira les diabétiques et qui nous aidera à affronter l’épreuve du bikini ! On craque pour : la tartelette au citron !

Eugène : 11, rue Guillaume Tell – 75017 Paris

> Le vin… orange !


Vous connaissiez déjà le vin rouge, blanc ou rosé, peut être le vin jaune, mais saviez-vous qu’il existait un vin orange ? Originaire de Géorgie, de Slovénie et d’Italie (goûté et approuvé, le vin Passito di Pantelleria), ce nectar couleur clémentine tire la couleur de sa robe et ses arômes de fruits confits d’une longue macération des raisins blancs laissés avec la peau.
RAP, 4, rue Fléchier, Paris 9
 
> Les gourmandises d’antan font leur grand retour
 
Crédit photo : Philippe Hugonnard pour Mesdemoiselles Madeleines
 
Elles nous rappellent notre enfance : dites bonjour aux “vieilles” pâtisseries qui reviennent sur le devant de la scène.

Star de 2015, la madeleine débarque dans une version remasterisée, fourrée ou surmontée d’une petite déco. Au 37 rue des Martyrs, dans le 9ème arrondissement de Paris, Steve vient d’ouvrir une boutique consacrée aux madeleines
Mesdemoiselles Madeleines. Garnies ou aromatisées à la vanille, au caramel, à la rose, à la pistache… ses madeleines sont au nom des héroïnes de l’univers de Proust (et ce n’est pas un hasard évidemment) Antoinette, Laurette, Albertine, Suzette, Hortense, Garance… ET NOTRE PRÉFÉRÉE : la madeleine Paulette, au zeste de pamplemousse ! Contacté par Paulette, Steve nous confie avoir toujours “aimé la madeleine et souhaité redonner sa lettre de noblesse à cet élément du patrimoine français”. Et quand on lui demande quels sont les prochains enjeux, il nous évoque une nouvelle madeleine version salée qui devrait sortir aujourd’hui dans sa boutique ! Si vous nous cherchez on est rue des Martyrs aujourd’hui hein !
 
Autre pâtisserie qui a la côte : la charlotte de notre enfance. Biscuit cuillère au chocolat, bavaroise à la vanille, Philippe Conticini se lâche et remet la charlotte en lice pour détrôner le chou !

En parlant du chou, Philippe Urraca a ouvert en décembre dernier sa boutique consacrée à la profiterole : Profiterole Chérie, rue Debelleyme dans le 3ème arrondissement de Paris. Là, on trouve des profiteroles fourrées de crème, glacée ou pâtissière, et coiffées de sauce. Pour vous donner l’eau à la bouche, la version Mont-Blanc comprend un confit de cassis, une glace au marron, une chantilly vanillée, des éclats de marrons glacés et des meringues – cuites dans le four de la boutique. MIAM !
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *