FIN MAI, PRENEZ SOIN DE VOUS ET AIDEZ LES ÉTUDIANT·E·S AVEC WECASA

Saviez-vous que 42 % des étudiant·e·s de 18-25 ans ont déjà renoncé à des soins pour des raisons financières ? La crise sanitaire n’arrange rien à ces situations de précarité. Alors, si l’on vous dit que vous pouvez leur apporter votre aide, en vous chouchoutant vous-mêmes, vous y croyez ? 

© WECASA x FAGE

L’opération solidaire mise en place par Wecasa commence ! Prendre soin de soi ou de sa maison prend un tout nouveau sens.

Comment ça marche ?

Wecasa, connu pour être le leader de l’esthétique et du bien-être à domicile, propose de collecter 1 € par prestation réalisée au profit des AGORAé. En fait, c’est la Fédération des Associations Générales Étudiantes qui gèrent ces épiceries sociales et solidaires. L’objectif est donc de lancer une campagne massive de soutien aux étudiant·e·s. Les donations permettront de financer l’achat de denrées alimentaires. Aussi, cet argent pourra être utilisé dans l’achat de matériel de fonctionnement pour les épiceries solidaires AGORAé. Grâce à cette initiative, les étudiant·e·s les plus précaires peuvent bénéficier d’une aide alimentaire. Mais aussi, d’une sensibilisation aux questions liées à la santé. Réservez une session de massage, de ménage ou encore de pédicure via Wecasa et reversez un euro pour les étudiant·e·s en difficultés financières.

Source : Unsplash © Imants Kaziļuns 

Un petit geste qui peut changer beaucoup

Si cet euro symbolique peut vous sembler dérisoire, il fait pourtant partie d’un processus visant l’égalité des chances de réussite au sein du système éducatif. Notez qu’avant la pandémie, 20 % des étudiant·e·s*, en France, se situaient déjà sous le seuil de pauvreté. Depuis la crise sanitaire, nul·le n’est sans savoir le mal-être étudiant, ainsi que les difficultés grandissantes du porte-monnaie des jeunes. « C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 », reconnaissait le Président en octobre dernier. Les chiffres sont alarmants, puisque 23 % de ces jeunes reconnaissent avoir déjà eu des pensées suicidaires. Réagissons ensemble face à cette situation dramatique. Depuis mercredi 19 mai -jour de la réouverture du monde- jusqu’au 2 juin uniquement, il vous est possible de faire un petit geste, tout en prenant du bon temps pour vous ou votre intérieur ! 

Et si vous êtes d’humeur à partager le plaisir, réservez un créneau bien-être à votre maman, votre papa, votre BFF, votre amoureuse, votre oncle ou qui sait, votre boss ! Entre coachs sportifs à domicile, babysitting ou même repassage, nul·le ne dira non.

Réservez juste ici.

*Selon une enquête pour la FAGE en juin 2020, Enquête Ipsos|Enquête Jeune.

Article de Margot Hinry

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *