FÉMINISME : 5 LECTURES À DÉCOUVRIR

En l'honneur de la la Journée internationale pour les droits des femmes on vous présente nos cinq livres coups de coeur et féministes.

5 livres - Alexandra Fuller

Aujourd’hui, on rend hommage à la lutte pour l’égalité. On en profite pour découvrir des autrices engagées et des récits engageants.

"Broderies", Marjane Satrapi

Publié après la série à succès Persepolis, Broderies s’insère parfaitement dans l’univers chaleureux et humoristique de Marjane Satrapi. On retrouve les même personnages, qui traversent les deux oeuvres, inspirés de sa vie. 

Cette bande dessinée met en scène les femmes iraniennes, qui se retrouvent après les repas. Alors que les hommes se reposent, elles se regroupent et discutent de tout, des hommes, des mauvais maris et des bons amants surtout. Avec beaucoup de finesse et d’esprit, Satrapi nous attire dans ces moments intimes. En filigrane, les protagonistes donnent une image de la culture iranienne et de la place de la femme dans la société en général. 

"Certaines n'avaient jamais vu la mer", Julie Otsuka

Julie Otsuka est une artiste et romancière américaine, d’origine japonaise. Elle retrace dans cette oeuvre le vécu de la première génération de femmes japonaises à émigrer en Californie. 

Vendues à des maris qui ne seront jamais ceux qu’elles retrouveront de l’autre côté de l’océan, les jeunes filles quittent leur patrie pour les Etats-Unis. Sur place, la désillusion est rapide, et la vie n’est pas celle qu’on leur avait promis. L’autrice donne une voix à ces femmes oubliées de l’histoire. C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur l’influence de la Seconde guerre mondiale sur cette population, plus vraiment japonaise mais pas assez américaine pour certains.

"Kim Jiyoung, Née en 1982", Cho Nam-Joo

Dans ce roman, Cho Nam-Joo s’inspire de son expérience de femme ayant quitté son emploi pour s’occuper de sa fille. Elle dresse alors le portrait de la société coréenne, et de son sexisme rampant.

Kim Jiyoung, son personnage principal et également mère au foyer, se met un jour à parler avec la voix d’autres personnes. Afin de comprendre cette dissociation, le roman remonte jusqu’à sa naissance, et fait la chronologie de son vécu. Elle raconte alors son éducation sexiste et ses luttes pour être considérée comme égale à ses frères, à ses camarades, collègues et amis masculins. Une réflexion profondément féministe qui en a fait un des best-seller en Corée et a inspiré le film éponyme.

"Bad Feminist", Roxane Gay

Roxane Gay n’est pas un exemple. Elle ne veut surtout pas en être un. Dans Bad Feminist, elle confie des anecdotes personnelles et des réflexions sur le féminisme moderne. 

Cet essai suit le fil d’une réflexion sur son expérience du féminisme, du racisme, de la sexualité. De ses parents à ses ami·e·s, de « son rival » aux personnages de séries télévisées, des réseaux sociaux à la représentation des Noir·e·s dans la culture, elle retrace toute la construction d’une lutte pour l’égalité. Sans oublier de rire d’elle, de prendre du recul, elle offre le récit passionnant de la réalisation d’un féminisme intersectionnel et sans (trop de) prise de tête. 

"De la marge au centre; Théorie féministe", bell hooks

Bell hooks est le nom de plume de Gloria Watkins. Dans les années 1970, celle qui se destinait à l’enseignement étudie à Stanford et côtoie les militantes féministes. 

Elle remarque alors que ce milieu est profondément marqué par le racisme et une forme de jugement de classe. Les grandes avancées féministes semblaient alors destinées aux femmes blanches et bourgeoises. De la marge au centre est un essai en réponse à cette lacune du mouvement. Elle y pose les bases d’une sororité nouvelle et du féminisme intersectionnel. Un essentiel à découvrir pour une lutte réellement inclusive.

Retrouvez ces livres chez votre libraire et sur placedeslibraires.fr .

Un article de Shad De Bary

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.