FATIMA BENT, DE LALLAB : « ON DÉBAT DES FEMMES MUSULMANES SANS LEUR DONNER LA PAROLE »

À l’occasion du Muslim Women’s Day qui a eu lieu le 27 mars, on a reçu Fatima Bent, présidente de l’association Lallab. Elle nous parle des discriminations que vivent les femmes musulmanes.

Selon le rapport annuel 2020 du collectif contre l’islamophobie en France (aujourd’hui dissout), plus de 70% des actes islamophobes visent des femmes musulmanes. Selon le réseau européen de lutte contre le racisme, en 2013, 20% des actes islamophobes ont eu lieu dans le milieu professionnel. Des chiffres alarmants, qui expliquent à quel point le Muslim Women’s Day est primordial. La journée internationale des droits des femmes musulmanes a été créée dans la continuité du 8 mars, en 2017 et par Amani Al-Khatahtbeh, fondatrice du média américain Muslim Girl.

 

L’association Lallab [ndlr, créée en 2016 par Sarah Zouak et Justine Devillaine] est une association féministe et antiraciste qui défend les droits et fait entendre les voix des femmes musulmanes quotidiennement – au cœur, donc, d’oppressions sexistes, racistes et islamophobes. Il était donc tout naturel qu’elle rejoigne le mouvement dès la première édition. Cinq ans plus tard, c’est un véritable moment phare et, cette année, le thème tourne autour des discriminations au travail. Fatima Bent nous en parle.

Pour soutenir Lallab et en savoir plus sur le Muslim Women’s Day, direction leur site Internet.

Vous pourriez aimer...