EXPO : GAGNEZ DES PLACES POUR BABA BLING

Plongez à ma découverte de la culture Peranakan de Singapour avec l’expo Baba Bling en ce moment au quai Branly !
Qui sont les Peranakan ? Des Chinois installés depuis des siècles à Singapour et qui ont développé aux fils des siècles une culture riche mais aujourd’hui pratiquement éliminée par le mode de vie très moderne des habitants de l’île. Cette expo en restitue une partie. 

L’histoire des Chinois Peranakan en Asie du Sud-est démarre dès le Xe siècle sous la dynastie Song durant laquelle les échanges maritimes se développent énormément. Les dynasties qui lui succèdent (Yuang, Ming) continuent de déployer leur emprise dans le Sud-est asiatique et prennent de nombreuses régions stratégiques : Malacca, Java durant tout le Moyen-Age. Au XVIe siècle, les Portugais deviennent les nouveaux maîtres de Malacca et un siècle plus tard, c’est au tour des Hollandais de prendre le pouvoir dans la région avec la création de la Compagnie hollandaise des Indes Orientales. Ces derniers favorisent l’installation de colons chinois, des artisans pour la plupart.

En 1819, ce sont les Britanniques avec Sir Raffles qui fondent la ville de Singapour. Son port attire les Chinois Peranakan de Malacca qui s’y installent. En 1826, Malacca, Penang et Singapour deviennent les Etablissements des Détroits, placés sous l’autorité des Indes britanniques. Les années qui suivent sont une période faste pour les hommes Peranakan (Baba) qui font fortune dans la plantation de gambier et de poivre. Ils font aussi fructifier leur intérêts dans les mines d’étain, le commerce et l’immobilier.
  

Durant cet âge d’or, les Peranakan affermissent leur identité et abandonnent peu à peu leurs pratiques ancestrales pour épouser le mode de vie occidental. La Seconde guerre mondiale, qui met fin au patronage colonial dont ils avaient su profiter, clôt cette période faste. Depuis, les autorités de Singapour ont décidé de redonner un second souffle aux Peranakan, en inaugurant en 2008 un musée dédiée à leur culture. Cette expo parisienne est donc l’occasion unique de la découvrir.  

L’expo qui se tient au quai Branly retrace leur histoire et présente de façon très pédagogique le mobilier, les vêtements et les coutumes propres à ce peuple. Chaque pièce, rite et cérémonie est décrite de façon précise et simple, nous baladant dans un enchaînement de pièces représentant l’entrée, la pièce dédiée aux ancêtres, les cuisines, la penderie des dames… Jusqu’à la suite nuptiale des Peranakan.
 

Le moment le plus marrant : le roman photo inventé par Chris Yap (Of Fingerbowls and Hankies, 2009) retraçant en 5 tableaux l’histoire d’une famille Peranakan fictive !

Avec cette expo, il semble que Singapour souhaite s’imposer non plus seulement comme le paradis des financiers et autres V.I.E BNP-Sogé, mais comme une île d’histoire et de culture. Courez-y !


JEU-CONCOURS
 
Paulette vous offre 4 places pour visiter cette expo !

Les 4 premiers commentaires remportent la mise !
(invitations valables pour 2 personnes)

Musée du Quai Branly
Jusqu’au 30 janvier 2011



Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *