EST-CE UNE BONNE IDÉE D’AVOIR UN CANAPÉ QUAND ON EST MAMAN?

  Il fut un temps, bien reculé maintenant,
où nous étions jeunes, fringantes, sans enfants
et sans de « vrai » canapé. 
Un temps où passer une soirée vautrée
sur un vieux sommier ne nous affolait
pas plus que ça. Et puis, nous sommes
tombées amoureuses, nous avons construit
notre nid douillet et on a acheté un vrai canapé.

Avec Georges, nous l’avons pris couleur crème. Enfin, à l’époque, c’était surtout couleur "chat qui perd ses poils mais qu’on aime bien quand même". On a profité du canapé (et des poils du chat), on se vautrait dessus avec délectation dès qu’on rentrait du boulot et la routine a continué pendant 2 ans, tous les soirs ! On l’adorait notre canapé. Et puis je suis tombée enceinte. J’adorais encore plus le canapé (mais vachement moins les poils du chat). Et j’ai fini par accoucher.
 
J’ai attendu quelques années avant de faire le bilan du combat canapé adoré vs. marmots mais force est de constater que l’arrivée du bébé (et des 3 autres qui ont suivi)  a signifié la fin de notre canapé adoré…
 
> Round 1 : L’effet moucheté
Le Pauvre canapé adoré est désormais tout sauf crème. Les enfants ont, volontairement ou pas, un certain sens de la customisation. Exemples :
 
Auréole verdâtre de purée de petit pois
(Mais euh ! On a dit : on ne mange pas sur le canapé !)
Tâche blanchâtre de vomis de nouveau-né,
(Mais euh ! On a dit : on ne vomit pas sur le canapé !)
Auréole datant de la période de l’acquisition de la propreté de la cadette
(Mais euh ! On a dit : on ne fait pas pipi sur le canapé !)
Trace marron de chocolat ? (Pétard à mèche, espérons que ce soit du chocolat)
(Mais euh ! On a dit : on se lave les mains avant d’aller sur le canapé !)
Gribouillis au feutre bleu
(Mais euh ! On a dit : on ne dessine pas sur le canapé !)
 
Bilan : Canapé 0 – Marmots 10
 
> Round 2 : Le ressort
Les marmots, du ressort, ils en ont, à fond les ballons. Et le canapé ? Ben, il en avait, des ressorts.
Mais ça c’était avant que les marmots ne confondent canapé et trampoline.
 
Bilan : Canapé 0 – Marmots 0,5 (ouais, parce qu’une fois qu’ils ont bien sauté, ils sont crevés… et ça, c’est bon !)
 
> Round 3 : La vengeance du canapé
Un jour de grand ménage, on bouge le canapé, on enlève tous les coussins et on trouve : 5 cartes pokémon, 3,12 euros en petite monnaie, le papier de la cantine à rendre pour le mois d’avril 2011, des cacahuètes, la tétine de la petite dernière, des miettes, 4 petites voitures, un petit poney super décoiffé, une balle de ping-pong, 5 playmobils dont le fameux râteau Playmobil rouge  une assiette de dînette, 1 pièce de puzzle, 2 chaussettes (pas de la même taille, ni de la même couleur, dommage), quelques barrettes à cheveux, un ticket de bus, une chaussure de Barbie, une baguette chinoise, le doudou de la cadette qu’on a cherché, cherché et encore cherché, notre carte bleue (perdue il y’a 6 mois – et dire qu’on a accusé le monde entier de nous l’avoir volée, qu’on a fait opposition, alors que c’était ce con de canapé qui l’avait bouffée), et des miettes, des miettes et des miettes…
 
Bilan : Canapé 126 – Marmots 0
 
Et le vautrage dans tout ça ?
En rentrant du boulot, on ne se vautre plus du tout ! On s’occupe des marmots, on les lave, les écoute, les nourrit, les bizoute, les câline, on les couche, on les re-bizoute. Ensuite, la soirée nous appartient mais on ne se vautre toujours pas, non, on débarrasse la table, s’occupe du linge, des factures, on relit le dossier trucmuche à rendre pour il y’a 3 jours et après, longtemps après être rentré du boulot, on vire le chat qui perd ses poils et on se vautre sur le canapé, le nez dans les coussins… Mais grosse erreur de débutante, il ne faut jamais mettre son nez sur les coussins du canapé ! Ça pue !
 
Bon, il nous reste à investir dans un plaid qui cache les tâches et à prier pour ne pas se retrouver réincarner en canapé dans une famille de 4 enfants…
 
> Retrouvez Marion sur son blog et sur sa page Facebook !
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *