EST-CE QUE VOUS CONNAISSEZ LES EXERCICES DE KEGEL ?

Oui, imaginer qu’un être de 4,5 kg va sortir de votre vagin peut être effrayant. Ça n’est pas anormal de stresser ou de se poser des milliards de questions avant ou pendant sa grossesse (et même après !). Alors oui, on nous répète que tout ça est extensible et que le jour j, "ça passe". Mais tout de même, si vous voulez préparer le terrain et anticiper les éventuelles fuites de post-partum, il existe le Graal : les exercices de Kegel.

Nous devons ce nom au Dr. Arnold Kegel qui a développé cette technique de contraction en 1948, afin de renforcer le muscle pubo-coccygien. Vous n’y comprenez toujours rien ? On vous explique. Vous verrez, vous n’aurez plus qu’une idée en tête : muscler ce fameux plancher pelvien.  Allez, 1, 2, 3, contractez !

Quel est l’intérêt de re-muscler son plancher pelvien ?

Après l’accouchement, les personnes ressentent parfois la sensation que leur vagin devient plus lâche. En fait, les muscles internes sont beaucoup sollicités lors de l’accouchement et deviennent plus faibles. Malheureusement, cela provoque très souvent des fuites et incontinences qui peuvent plus ou moins durer. Saviez-vous que les orgasmes pouvaient aussi être différents suite à l’accouchement ? Les ré-entraîner permet de reprendre le contrôle de ces désagréments ou même de les anticiper. Bonne nouvelle, non ? En plus, bon à savoir, « la sécurité sociale prend en charge les séances de rééducation périnéale liées à l’accouchement », nous explique Pia Laborde, sage-femme.

Comment ça fonctionne, ces exercices ? 

Les exercices de Kegel sont différents types de contraction. Ils peuvent être réalisés assis·e ou allongé·e, voire debout. Contractez le muscle du périnée (à localiser d’abord en introduisant un doigt dans votre vagin ou en demandant de l’aide à votre médecin), relâchez les muscles au bout de quelques secondes. D’abord, vous ne tiendrez probablement pas plus de deux secondes. L’idée, c’est de répéter l’exercice lentement puis rapidement, à environ 10 reprises.  Vous pouvez retrouver le détail des exercices sur différents sites web ou bien avec l’aide d’un·e praticien·ne, sage-femme ou kinésithérapeute.

Ce qu’en pensent les professionnel·le·s de santé

Selon Louise Godec, étudiante en cinquième année de sage-femme, les exercices de Kegel ne permettent pas de diminuer les douleurs pendant l’accouchement. Cependant, il est conseillé de pratiquer des massages du périnée en fin de grossesse. « Masser le périnée permet de s’approprier cette partie du corps pour anticiper la poussée », nous informe Pia Laborde. Cela permet de l’assouplir et d’éviter les déchirures ou les épisiotomies (aïe). Muscler son périnée est très utile et fortement recommandé, peu importe la méthode utilisée. Louise Godec insiste à son tour sur l’importance des exercices. « Muscler la partie urinaire, vaginale et rectale pour éviter les descentes d’organes, les fuites urinaires, les gaz vaginaux, les fuites de selles mais aussi éviter de perdre des sensations lors de rapports sexuels ! C’est vraiment important après l’accouchement ».

Alors, convaincu·e·s ? Si quelques exercices permettent de mieux apprécier les orgasmes post-partum, on ne dit pas non. Après tout, ils sont bien mérités. N’est-ce pas ?

Article de Margot Hinry

Vous pourriez aimer...