ENVOYER DES SEXTOS SERAIT BON POUR LA SANTE DE VOTRE COUPLE



Bonne nouvelle pour les amoureux du sexto : il paraît qu’en plus d’attiser la flamme, il renforcerait notre relation.

Si murmurer des mots coquins à son partenaire lorsque l’on est à distance est une pratique qui existe depuis bien longtemps – on se souvient des séances par téléphone entre Miranda et son pilote, dans SATC – l’art du sexto (« texto sexy » ou « message texte sexuellement explicite », selon les experts) n’est devenu monnaie courante que depuis ces dernières années. Au-delà d’envoyer des romans dignes des plus « beaux » chapitres de 50 Shades of Grey, l’apparition du smartphone permet aussi de joindre une surprise visuelle qui change la donne : le nude, ou selfie à poil en français. De quoi éveiller son côté créatif… et se rapprocher de son conjoint. 

Car sexter serait tout aussi bénéfique à notre vie sexuelle qu’au bien être de notre relation. D’après une étude rondement menée par Adam & Eve, une marque américaine de sextoys, il s’agirait là d’une habitude qui rapprocherait considérablement les couples, même si elle se pratique à distance. Ainsi, 38 % des Américaines et 32 % des Américains admettent envoyer des sextos, composés principalement (à 95 %) de pensées coquines et à 38 % de selfies.

 

Plutôt ????????

Une publication partagée par Amours solitaires (@amours_solitaires) le 23 Mars 2018 à 11 :14 PDT




Et quand on leur demande si cela a permis de donner un coup de pouce à leur relation, 56 % répondent favorablement. « Sexter peut-être une façon fun d’attiser la flamme et d’exciter votre partenaire jusqu’à ce que vous vous retrouviez », explique Dr Kat Van Kirk, experte en sexologie. Autre avantage : cette relation épistolaire pas comme les autres relance également le dialogue, même torride, entre deux personnes prises par la routine, et permet ainsi de remettre un peu de légèreté au sein du couple. 

Côté âge, la plupart des sexteurs fous sont situés dans la 20aine, 32 %, puis viennent les 30-49, 27 %. Petits coquins.

Attention toutefois aux erreurs malencontreuses. Envoyer un message chaud à la personne qui partage votre lit (plus ou moins souvent), d’accord, mais vérifiez tout de même le destinataire à deux reprises. Adam & Eve rapporte que 16 % des Américains ont déjà envoyé un sexto par erreur à un membre de leur famille (bon anniversaire mamie !), tout comme 8 % des Américaines. On recommendera donc une prudence sans faille. 

Et si vous avez besoin d’un peu d’inspiration, Amours Solitaires a commencé à recenser les échanges les plus brûlants de ses lecteurs, en plus de nous faire rêver avec des mots d’amour.

> Article de Pauline Machado

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *