ENFIN UN FILM QUI DOPE LE MORAL

Rien que le nom de son personnage, Malcolm, vous donne envie de le suivre sur son vélo, à quelques kilomètres de Los Angeles. Lui, c’est le jeune acteur Shameik Moore à qui nous avons posé quelques questions. Avec sa bande de potes geeks, ils tentent de se débrouiller entre les trafics de drogues, leurs hésitations en matières de drague, les premières fêtes… Années 90, look vintage, ça “dope” à 200% notre mois de novembre qui s’annonce gris, tout gris.

Malcolm, jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec ses deux amis Diggy et Jibs, ils jonglent entre musique, lycée et entretiens pour entrer à l’université. Une invitation à une soirée underground va entraîner Malcolm dans une aventure qui pourrait bien le faire passer du statut de nerd à celui de mec cool, un “dope”.

Paulette : Est-ce que tu peux m’en dire plus sur ton rôle, ton personnage Malcolm ?
Shameik Moore : Jouer Malcolm, c’était une manière de jouer le geek qui est en moi, en ajoutant le comportement très particulier du réalisateur, Rick Famuyiwa. Ce rôle m’a permis de mieux me connaître. Toute cette aventure était très spéciale, particulière et j’aurais toujours une grande affection pour ce tournage.

Comment s’est déroulé le tournage justement avec le réalisateur et les autres acteurs, Kiersey Clemons, Tony Revolori, Zoë Kravitz (fille de Lenny Kravitz), etc. ?
Je suis comme une “éponge” donc quelque part, le réalisateur et les autres acteurs m’ont appris beaucoup de choses en très peu de temps. Je suis tellement reconnaissant ! Tout ce travail avec tant d’êtres aussi créatifs, j’étais inspiré au quotidien et j’avais envie de donner le meilleur de moi-même, rien que pour eux, pour mes amis. C’est irremplaçable.

Comment peux-tu décrire ton look, ton attitude et la musique du film ? Back to the past !

Malcolm adore les années 90, le hip-hop, il s’habille dans un total look de cette époque. Disons que sa personnalité est celle d’une jeune homme toujours positif, même dans des situations les plus catastrophiques du film. Il se bat presque contre le mauvais état d’esprit ! Awreeoh, la musique du film, a été imaginée par Pharrell Williams et je trouve qu’elle parle du point de vue de Malcolm, de ce qu’il vit.

Un mot ou un conseil à nos Paulette ?
Mon conseil à toutes les Paulette, c’est d’apprendre de vous-même, de vous aimer aussi, de croire en vous et surtout, de vous donner les capacités d’aller toujours plus loin. Gardez un esprit positif, pour agir positivement et… Être heureuse ! #KingSAM

Dope, de Rick Famuyiwa
Sortie le 4 novembre 2015

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW