ELSA MAKE UP : “YOUTUBE, C’ÉTAIT MA THÉRAPIE”


Crédits, Aurélie Miquet

Elsa Make Up, 25 ans, compte près de 700 000 abonnés sur sa chaîne Youtube et possède sa propre ligne de cosmétiques. La particularité de la YouTubeuse ? Elle est en fauteuil roulant. Dans son livre “Elsa Make Up : Mes Secrets”, elle livre ses astuces beauté et revient sur son histoire pour le moins tumultueuse. Rencontre.

Paulette : Tu as eu un parcours médical extrêmement mouvementé durant 9 années. Tu peux nous en parler un peu ?
Elsa : Pour tout vous dire, le parcours a été compliqué dès le premier jour mais il y a eu un gros tournant en 2005 qui a bouleversé ma vie. Je suis née avec une maladie génétique enfantine qui se caractérise par un retard osseux donc j’ai subi une dizaine d’interventions aux hanches dès l’âge de 4 ans. C’était des chirurgies imposantes car les suites opératoires étaient très longues avec la pose d’un plâtre de la poitrine jusqu’aux orteils durant 3 à 6 mois puis une rééducation intense. Mais c’était mon quotidien, et ma normalité, donc je n’ai pas d’aussi mauvais souvenirs que l’on pourrait le croire. J’étais choyée comme une reine ! C’est vers l’âge de 10 ans que l’on m’a détecté une scoliose, j’ai porté un corset durant 3 ans et j’ai finalement été opérée le 14 février 2005.

A 14 ans, on t’annonce que tes jambes sont paralysées suite à une arthrodèse, une opération censée guérir ta scoliose. Qu’est-ce que ça a changé dans ta vie ?
Absolument tout ! Ma vie a basculé en si peu de temps et j’ai dû tout recommencer ! Tous mes efforts de ces 14 dernières années se sont retrouvés réduits à néant suite à cette arthrodèse. Je m’étais toujours battue pour marcher normalement donc c’était très difficile à vivre, j’ai mis de longues années avant de pouvoir vivre avec, c’était très dur. C’est surtout le fait de se retrouver constamment dépendante d’une tierce personne pour tous les gestes du quotidien qui était difficile à accepter… Tout comme se déplacer en fauteuil, j’avais honte.

“J’avais honte de me déplacer en fauteuil roulant.”

Dans ton livre tu dis, en parlant du centre de rééducation : “Je me retrouvais seule dans un endroit où je faisais face à ma plus grande peur : le handicap”. Ta plus grande peur, c’est toujours le handicap ?
Oui et non, ce n’est pas ma plus grande peur désormais mais je ne crois pas que j’arriverai un jour à dépasser ce stade. C’est quelque chose que j’ai du mal à accepter encore aujourd’hui, je prends sur moi et je le vis mieux qu’au début mais ça reste un sujet sensible.

Tu as découvert le principe des YouTubeuses en cherchant une vidéo explicative sur un fer à lisser. Qu’est-ce qui t’as plu sur le principe des vidéos YouTube ?
J’ai adoré le concept en lui-même. Présenter ses astuces et coups de cœur à travers des vidéos de façon hyper conviviale comme on le ferait avec nos amies, c’est ça qui m’a plu. Je ne connaissais absolument pas cet univers sur YouTube et j’ai eu un vrai coup de cœur !

Quelles YouTubeuses t’ont donné envie de lancer ta propre chaîne de vidéos ?
Définitivement Julielovesmac07, c’est la première que j’ai découverte et qui m’a transmis le virus beauty addict !

Tu t’attendais au succès de ta chaîne sur YouTube ? Tu l’expliques comment ?
Absolument pas, encore aujourd’hui j’ai du mal à réaliser ! J’ai commencé de façon très spontanée pour échanger avec d’autres filles sur la beauté car personne dans mon entourage ne partageait cette passion. Finalement je n’ai jamais arrêté et les choses ont pris de l’ampleur au fil des années mais je me pose toujours la même question (rires) ! Peut être le naturel et ma spontanéité, c’est comme ça que j’ai commencé car c’est ainsi que je suis dans la vie de tous les jours et j’ai toujours tenu à m’adresser à mes abonnées comme je le ferais envers mes copines, on a une vraie relation de confiance. C’est hyper important.

Tu as dévoilé ton handicap à tes abonnés 3 ans après le lancement de ta chaîne. Qu’as-tu ressenti ?
J’étais terrifiée, j’ai même failli supprimer la vidéo car j’appréhendais beaucoup la réaction des gens. A l’époque j’avais encore du mal avec le regard extérieur alors dévoiler ainsi mon handicap sur YouTube, c’était un énorme risque pour moi. Mais je suis allée jusqu’au bout car je savais que c’était le bon moment et je ne regrette pas, l’engouement qui a suivi fut sans précédent ! J’ai reçu des milliers de messages de soutien, tous très bienveillants.

Dans les coups durs, qu’est-ce que ta communauté d’abonnés t’a apporté ? Et au contraire, quels sont les désavantages ?
Il y a toujours une minorité pas très sympathique mais à la fin de la journée, je ne retiens que le positif car sinon je n’avancerais pas ! C’est grâce à eux que j’ai acquis davantage de confiance et d’assurance au fil des années, c’était un peu ma thérapie finalement !

Tu t’es enregistrée en auto-entrepreneuse et tu vis de tes chaînes YouTube. Ton métier a l’air plutôt cool ! Tu es comblée aujourd’hui ?
Oui en effet c’est fantastique de pouvoir vivre de sa passion ainsi, je suis tellement reconnaissante car de nos jours, c’est bien trop rare malheureusement. Je peux sincèrement dire aujourd’hui que je suis heureuse, je profite de la vie à fond, elle est trop courte !

Quels sont tes projets à venir ?
Je me consacre pleinement à la promotion du livre à travers plusieurs signatures en France car c’est mon petit bébé et je souhaite profiter de chaque instant. Sinon, je suis très occupée avec ma ligne de produits de maquillage, je travaille sur de futurs produits, c’est passionnant et j’ai plein d’idées donc je n’ai pas le temps de m’ennuyer !

Une dédicace aux lectrices ?
Un gros bisou à toutes les lectrices du magazine Paulette, n’oubliez pas que tout est possible dans la vie avec un peu de volonté et de patience ! Profitez et avec le sourire, toujours !

> YouTube : Elsa Make Up
Elsa Make Up Cosmétiques
Instagram
Elsa Make Up : Mes Secrets, en librairie depuis le 25 mai 2016, 16,50€

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *