ELLE PARCOURT 3800 KM POUR COMBATTRE LE VIOL DANS SON PAYS

 


Srishti Bakshi est une jeune indienne installée à Hong Kong. Fatiguée et dégoûtée des violences sexuelles perpétrées dans son pays natal, elle quitte son poste de directrice marketing pour créer le projet de sa vie. Face à un sentiment de frustration extrême, elle décide d’agir avec les moyens qu’elle possède. C’est comme cela qu’est née la Modern day Dandi March : une marche de 3800 kilomètres en 260 jours qui traverse l’Inde de Kanyakumari à Srinagar afin de récolter des dons et faire la prévention nécessaire contre les viols et les violences sexuelles faite aux femmes. Un sacré bout de femme !
 
Le hashtag #womenempowerment parcourt des milliers de kilomètres depuis le 15 septembre dernier, accompagné de tout le staff de Srishti Bakshi. Après avoir bouclé ses valises, Srishti a entamé son long voyage dans la ville de Kanyakumari. Son objectif est clair : faire de la prévention contre les viols commis dans son pays en multipliant les meetings et les ateliers à travers les quelques vingt et une villes qu’elle va croiser sur son chemin.
 
Après une préparation physique intense, la jeune femme a pris le soin de s’entourer de personnes qui la suivent à distance. Une équipe de vingt membres, dont la plupart sont bénévoles, gère les opérations de fin de parcours dans chaque ville. « Quatre membres sont à San Francisco, deux à Hong Kong et le reste à Delhi et à Bangalore. Certains d’entre eux ont des emplois, mais trouvent encore le temps de m’aider. » Le camion de voyage de Srishti a été donné gracieusement par un ami et le reste du financement s’est développé par crowdfunding.


Aujourd’hui, la jeune femme a parcouru 610 kilomètres et diffuse sa devise « Il faut combattre ses propres combats » derrière chacun de ses pas. Pour Srishti, rien ne sert de s’indigner les bras croisés, il faut réagir et faire ce que l’on peut. Pour elle, le choix était simple. Alors que l’Inde est le pays le plus touché par le viol dans le monde, chacun de ses voyages s’accompagne d’ateliers pour débattre de la condition de la femme à travers le pays, et surtout comment faire évoluer le statut de la femme d’un point de vue économique et professionnel.
 
Pour suivre ses aventures, retrouvez Srishti Bakshi sur son compte Twitter !

> Article de Stacie ARENA

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.