ÉLEVER LE REGARD, POUR VOIR LE HANDICAP DIFFÉREMMENT

Élever le regard, c’est un projet photo signé Kamila K Stanley en association à Chouette On Apprend. Le but ? Nous proposer un shooting photo inclusif et casser les normes validistes.

« Le validisme désigne l’oppression et la marginalisation des personnes en situation de handicap physique ou mental ; dans une société faite pour les personnes sans handicap, dites “valides”. Le dernier rapport GLAAD* démontre que 3,5% des personnages à la télévision sont en situation de handicap, mais 95% de ces personnages sont joués par des acteurs valides », s’exprime Kamila K Stanley. Et de ces chiffres, elle en a eu marre.  Alors, cette année, elle s’est lancée dans un nouveau projet : Élever le regard, réalisé en collaboration avec l’association Chouette On Apprend, qui vise à aider les personnes rencontrant des troubles d’apprentissage, porteurs ou non d’un handicap. Et ce projet vient de voir le jour !

La photo et la mode pour mettre en lumière

Ce projet a été imaginé autour de la photographie. Son but ? « S’éloigner des représentations bancales et victimisantes des personnes neuro-atypiques, pour photographier les enfants de manière plus créative et collaborative. » Et Kamila étant photographe de mode, l’angle était vite choisi. Elle et la styliste Carine Malonda – qui a rejoint le projet – ont utilisé la mode comme levier d’inclusion. Elles ont fait porter des pièces rares et coutures aux enfants, les ont fait poser comme lors des éditos modes… La seule différence ? Elleux seul·e·s avaient le choix de la tenue, de leurs accessoires et de leur fond. Un vrai boost de créativité ! Et non seulement c’est canon, mais c’est aussi très touchant.

Une exposition dans les rues

Paris et Louviers. Voici les deux villes qu’ont choisies les investigatrices du projet. Dans leurs rues, vous pourrez admirer les 25 portraits, tous plus originaux les uns que les autres. Parisien·ne ? Rendez-vous dans la cour de l’hôtel de Ville du 9ème, jusqu’au 6 septembre. Lovérien·ne ? Prêtez attention à vos rues et à vos panneaux d’affichage… Jusqu’au 18 septembre ! « Cette exposition est l’occasion de sensibiliser les passants qui croiseront ces affiches (…), pour que la différence soit valorisée et non plus stigmatisée. » Génial, non ?

Grâce à nous, vous venez de trouver votre occupation du week-end !

 

PS : si vous avez la chance de visiter Louviers (ou d’y habiter) dans les prochains jours, n’oublie pas d’aller faire un tour au Musée de Louviers, où toute l’œuvre de Kamila K Stanley est exposée jusqu’au 18 septembre…

Vous pourriez aimer...