D’OÙ VIENT NOTRE PEUR DES ARAIGNÉES ET DES SERPENTS ?


Les araignées et les serpents sont deux des principales sources de phobies dans le monde. Mais pourquoi en veut-on autant à ces petites bêtes ? La raison n’est pas forcément sociologique, mais scientifique…

 
Vous qui lisez cet article, il est fort probable que vous ayez vous aussi la phobie des araignées et des serpents. La vue d’une des ces bêtes vous dégoûte ou vous met dans un état d’hystérie totale (comme Ron Weasley quand il voit les Acromentules, ces araignées géantes).

Malheureusement, nous n’avons pas trouvé de recette miracle pour arrêter ce problème. En revanche, on en a maintenant l’explication. Dans une étude publiée par Frontier in Psychology le 18 octobre dernier, des scientifiques ont observé la réaction de 32 bébés de six mois face à des araignées et des serpents. À cet âge, ils ne savent pas encore que ces animaux peuvent représenter un danger. Pourtant, à la vue d’images représentant ces deux races d’animaux, leurs pupilles se sont dilatées cinq fois plus qu’en temps normal. Cette dilatation de la pupille est due à l’activation, dans le cerveau, du système noradrénergique qui se déclenche en cas de stress et de vigilance.



Ainsi, ce mécanisme de défense face à ces animaux serait donc inné et héréditaire. En effet, elle viendrait de nos ancêtres qui coexistent avec les araignées et les serpents depuis plus de 50 millions d’années. Cette peur serait donc évolutive et se serait transmise au fil des siècles.

Des images d’autres animaux (rhinocéros, ours) ou objets (couteaux) existant depuis moins longtemps ne provoquent pas ce genre de réaction aux bébés. L’humain n’a donc tout simplement pas encore eu le temps d’assimiler ces éléments comme des dangers !

Alors pour celles et ceux qui ont peur des araignées et des serpents, n’ayez crainte, vous n’êtes pas des chochottes : c’est dans votre nature d’en avoir peur !

> Article de Manon LE ROY LE MARREC

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.