DORIAND : ENTRE POP ET CLAFOUTIS


Photo, Youri Zakovitch
 
Compositeur et interprète, Doriand collabore avec de nombreux artistes pop et écrit des tubes à la pelle. À l’occasion de la sortie de son quatrième album, Lieu-dit, Ana l’a rencontré.
 
Paulette : Ton précédent album date de 2004, pourquoi avoir attendu 7 ans avant de sortir un nouvel opus ?
Doriand : Le temps de vivre plein de choses, de faire des enfants, de retaper la petite maison qui appartenait à mes grands-parents, près de Saint-Emilion. J’avais besoin pour ce disque-là de retourner à mes racines. Ça a pris pas mal de temps pour rendre cette maison habitable et pour en faire un lieu où je pouvais faire ce disque. C’est devenu un endroit très épicurien. On a fait un disque comme on fait du vin.
 
Ton nouvel album a une empreinte plus intimiste. C’était voulu ?
Oui forcément, puisque je livre quelque chose de plus intime. C’est un disque qui parle vraiment de ma vie, de mes racines. La chanson "La belle endormie" parle de Bordeaux, où j’ai vécu jusqu’à mes 22 ans. "Légère et abandonnée" parle de mon grand-père qui, dès 14 ans, était berger. Je voulais raconter tout ça de manière très métaphorique, très poétique.
 
La chanson "La recette du clafoutis parfait" est une fiche cuisine en musique. C’était un défi ?
C’était surtout une manière d’évoquer le thème de l’usure du couple. La difficulté à se surprendre, ce petit quelque chose qui parfois manque comme en cuisine. C’était une métaphore pour évoquer ces petits tracas. Mais, c’est vrai, c’est aussi une recette de ma grand-mère que je perpétue !
  
Tu as écrit de nombreux tubes qui ont été de véritables succès commerciaux, comme "Elle me dit" chanté par Mika, "Non, non, non" de Camelia Jordana ou encore "Toutes les femmes de ta vie" pour les L5. Comment sont nées ces différentes collaborations ?
Depuis mon premier album, j’écris pour les autres. J’ai commencé par écrire le premier album d’Héléna Noguerra. Et puis j’ai continué à écrire pour d’autres, mais uniquement pour des artistes qui ont une attitude pop comme Julien Doré, Camélia Jordana, Mika, Sylvie Vartan, Lio… C’est aussi grâce à toutes ces chansons que j’ai pu faire cet album. Écrire pour des interprètes plus jeunes que moi m’a aussi libéré des envies que j’avais pour mes précédents albums.
 
Tu travailles également avec des artistes plus underground comme Peter Van Poehl ou Keren Ann. Qu’est-ce que t’apporte cette diversité musicale ?
J’ai besoin des deux. Depuis mes débuts, j’ai eu besoin de créer des ponts entre l’underground et la pop. Keren Ann, Peter Van Poehl, avec qui je travaille depuis 8 ans, sont effectivement des musiciens que l’on peut imaginer plus "underground".
 
Pour finir, une dédicace aux Paulette ?
On les aime d’emblée les Paulette. Je vous invite à ma table et à manger du clafoutis. Il n’y a pas que les filles qui font de la bonne cuisine !
 
DORIAND :: LIEU-DIT
Mercury
Disponible depuis le 10 octobre

Concerts :
Première partie de Keren Ann en novembre et
décembre.

 
 

BONUS – LA RECETTE DU CLAFOUTIS PARFAIT DE DORIAND
 
Pour commencer, 2 jaunes d’oeufs
Puis un entier, 125 g de sucre et mélanger

Dis, est-c’que t’aimes mes clafoutis
Mon amour ?
Regarde c’ui-là comme il est cuit
Tout autour
Dis, est-c’ que tu l’aimes
Avec de la crème ?
Ou avec son coulis de fraises des bois

Qu’ils soient aux cerises, aux abricots
A ta guise, sans les noyaux
Ça n’est jamais assez bien
Ça manque toujours un peu d’un truc, hein ?
Alors quand bien même je trouverais
La recette du clafoutis parfait
Que j’fais hop là, même sans les mains
Et ben ?
Ben, t’aurais plus faim

Ajouter 50 grammes de beurre fondu
80 de farine…Et du sucre vanillé

Dis, est-c’que t’aimes mes clafoutis
Je sais, c’est con

Tu les manges mais jamais ne dis
“Putain, c’est bon”
Alors j’améliore
Et j’affine encore
Je n’les fais que pour te plaire
Avec tout l’amour d’un Flaubert, tu vois
Mes clafoutis, c’est moi

Aux abricots, à ta guise, sans les noyaux
Ça n’est jamais assez bien
Ça manque toujours un peu de sucre, hein ?
Et quand bien même je trouverais
La recette du clafoutis parfait
Que j’fais hop là, même sans les mains
Et ben ?
Ben, t’aurais plus faim

Tu aimes les pommes ? Je mets des pommes
Un quart de litre de lait
Je verse la pâte, un peu de rhum
Enfourné !

Dis, est-c’que t’aimes mes clafoutis ?
Tu veux des crêpes
D’accord mais dis-moi ma chérie
Comment les crêpes ?

Les veux-tu nature
A la confiture ?
Tiens, justement j’ai fait quelques pots…
Aux figues, aux coings, aux fraises archi bio
Hélas …pas aux ananas

Aux abricots, à ta guise, sans les noyaux
Ça n’est jamais assez bien
Ça manque toujours un peu de sucre, hein ?
Et quand bien même je trouverais
La recette du clafoutis parfait
Que j’fais hop là, même sans les mains
Et ben ?
Ben, t’aurais plus faim

Qu’ils soient aux cerises
Aux abricots
A ta guise
Sans les noyaux
Ça n’est jamais assez bien
Ça manque toujours un peu d’un truc, hein ?
Alors quand bien même je trouverais
La recette du clafoutis parfait
Que j’fais hop là, même sans les mains
Et ben ?
Ben, t’auras plus faim

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *