DES PAIRES PARABOOT VINTAGE CHEZ ENTREMAINS, EN ÉDITION LIMITÉE

La mission que se donne Entremains ? Faire de la seconde main, notre premier choix. Alors, en voyant ces modèles vintage Paraboot, devenus presque uniques -puisque stockés et plus vendus depuis des années- la marque saute sur l’occasion. Parce que la deuxième fois, c’est toujours mieux et c’est Entremains qui le dit.

© Entremains x Paraboot

Un travail artisanal du cuir, des chaussures intemporelles et indémodables, bienvenue à cette collab’ exclusive et limitée intitulée C’est pas l’âge qui compte.

Une sélection exclusive

Depuis le 12 mai dernier, découvrez en une sélection de modèles d’antan remis sur le devant de la scène. Débarrassez-vous de ces vieilles claquettes que vous trainez depuis mars dernier à la maison : il est temps de sortir et d’habiller dignement vos petits petons. Pour cela, rien de tel que des paires pratiquement uniques en leur genre, tant elles ont traversé les années, au chaud dans des ateliers grenoblois. En fait, ces chaussures Paraboot ne sont plus fabriquées, ni distribuées. Ces paires increvables, conçues en full cuir, se façonnent aux pieds, selon leurs formes ou la manière de marcher. (Re)découvrez les modèles Michael blanches, les Chambord couleur ou encore les méduses Ibéris bleues. 

C’était « vieux avant » ? 

Pour cette collaboration, Entremains fait une petite entorse à la seconde main, maître de sa marque. Parce qu’une paire à durée indéterminée, toujours aussi stylée 50 ans après sa fabrication, c’est une première main qui ne peut qu’être recommandée ! Initialement, le concept mère de la maison se nourrit d’un constat simple et affolant. En fait, si ces chiffres vous avaient échappés : c’est près de 150 milliards de vêtements qui sont produits chaque année pour la mode. Mais également, environ 2,6 tonnes qui sont jetées ou brûlées chaque seconde dans le monde. Pourquoi créer lorsque des pièces existent déjà, oubliées dans des placards ou des entrepôts ?

Paraboot x Entremains, c’est tout naturel, c’est limité et c’est très désiré, alors dépêchez-vous ! Vite, vite, vite, on commande sa paire juste ici.

Article de Margot Hinry

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.