DES BARBIES À L’IMAGE DE SCIENTIFIQUES POUR LA COVID-19 ?

Pour rendre hommage à ces hommes et femmes exceptionnelles, Barbie a décidé de créer des nouvelles poupées à l’image de six héroïnes.

Les infirmier·e·s, docteur·e·s et scientifiques sont en première ligne durant cette pandémie de Covid-19. Ce n’est pas nouveau. Ce sont elleux qui se battent, soignent et recherchent des solutions. Tout ça, dans un rythme effréné. « Aussi fatigué·e·s que nous étions, nous ne nous sommes jamais arrêté·e·s », témoigne Amy O’Sullivan, l’infirmière qui a traité le premier cas de Covid à Brooklyn.

Alors, pour rendre hommage à ces personnes exceptionnelles et inspirer les plus jeunes, Mattel [ndlr, le fabricant des poupées Barbie] a décidé de créer six nouvelles poupées… À l’image de Sarah Gilbert, Chika Stacy Oriuwa, Amy O’Sullivan, Audrey Sue Cruz, Kirby White et Jaqueline Goes De Jesus – six femmes importantes en cette période de pandémie.

 

« Barbie reconnaît que tous·tes les travailleurs·ses de première ligne ont fait d’énormes sacrifices en affrontant la pandémie et les défis qu’elle a accentués. Pour mettre en lumière leurs efforts, nous partageons leurs histoires… afin d’inspirer la prochaine génération à prendre exemple sur ces héro·ïne·s et à redonner. »

Lisa McKnight, responsable mondiale de Barbie et des poupées chez Mattel

 

 

Infirnières, docteures, scientifiques

Voici les métiers de ces six femmes inspirantes. Sara Gilbert, par exemple, est la scientifique britannique à l’origine du vaccin AstraZeneca. Et si ce vaccin est parfois contesté, elle est considérée comme une héroïne dans son pays. Après maintes hésitations, elle a finalement accepté de devenir une Barbie, voulant inspirer les plus jeunes, et plus particulièrement les jeunes femmes – qui n’ont, vous le savez, pas beaucoup de représentation dans le milieu scientifique. « Je suis très enthousiaste à l’idée d’inspirer la prochaine génération de filles à se lancer dans des carrières scientifiques. Je souhaite que ma poupée fasse découvrir aux enfants des carrières qu’ils ne connaissaient peut-être pas, comme celle de vaccinologue. »

Les cinq autres femmes sont également très inspirantes. Amy O’Sullivan et Audrey Sue Cruz sont des infirmière et docteure américaines, Chika Stacy Oriuwa une docteure militante pour la cause anti-raciste, Jaqueline Goes De Jesus une chercheuse biomédicale brésilienne et Kirby White une docteure australienne qui a co-créé une blouse réutilisable en temps de pandémie. Impressionant, n’est-ce pas ?

Vers des jouets plus inclusifs

Ces nouvelles poupées s’intègrent aussi dans la volonté de Mattel de créer sans cesse des Barbies plus inclusives. Longtemps critiqué pour ses jouets sexistes et hypersexualisés, entre autres, le fabricant a décidé de réagir. C’est pourquoi il propose aujourd’hui des poupées plus représentatives ainsi que la collection Barbie role models. Dans cette catégorie, on retrouve notamment Naomi Osaka ou encore Rosa Parks.

Et vous, quelle Barbie voudriez-vous voir ?

Vous pourriez aimer...