DEODORANTS : LES ALTERNATIVES BIO ET NATURELLES

Face aux alertes de plus en plus nombreuses contre la toxicité de nos cosmétiques (voir la liste des 185 produits cosmétiques dangereux pour notre santé), il devient impératif aujourd’hui de prêter attention aux substances utilisées dans nos crèmes, make-up et autres produits capillaires. En première ligne, les déodorants, accusés de comporter de nombreux éléments nocifs comme les sels d’aluminium, qui seraient cancérigènes, le gaz, qui serait polluant, et les parabens, allergènes, qui causeraient de nombreux méfaits. Mais alors, avec toutes ces substances dangereuses, quelle attitude adopter ?

> Favoriser les anti-odeurs aux antitranspirants

Les déodorants anti-transpirants contiennent des sels d’aluminium, une substance qui agit comme un capteur d’eau dans le but de modérer la transpiration. Considéré comme un métal toxique, l’aluminium pénètre l’organisme par la peau très facilement et de manière encore plus rapide juste après l’épilation, car la peau y est beaucoup plus sensible. Or, l’aisselle est une région où les noeuds lymphatiques sont nombreux et communiquent avec ceux du sein. Si un tissu est trop sollicité et inflammé à répétition, c’est un facteur de risque pour le cancer du sein. Mais jusqu’à présent, aucune étude n’a encore prouvé le lien entre sels d’aluminium et cancer. Si les sels d’aluminium sont suspectés être dangereux, c’est bel et bien la quantité d’aluminium présente dans un produit qui peut l’être. D’où les préconisations des autorités à utiliser des déodorants sans ou avec très peu d’aluminium !
Alors les filles, on vous conseille de regarder tout de suite vos étiquettes et de privilégier un déodorant naturel qui masque les odeurs.

> Adopter des déodorants naturels et bio

On retrouve dans les produits naturels et bio une absence d’aluminium et de parabens, ce qui limite les risques sur la santé et l’environnement. Ces produits naturels et bio apparaissent donc comme la solution à adopter lorsque l’on ne veut pas s’exposer à ces composants toxiques. Mais attention à bien les choisir ! On fait le point :

La substance naturelle :
La pierre d’Alun est une produit naturel que l’on retrouve très souvent dans les déodorants. Ce minéral, utilisé depuis l’antiquité, possède des vertus astringentes, soit la capacité à pouvoir réduire la transpiration. Adopté par les écologistes depuis plusieurs années, la pierre d’alun fait figure de substance alternative à l’aluminium.
Petit bémol toutefois, lorsqu’on a une peau sensible ou sujette aux allergies, il faut prendre des précautions avec la pierre d’Alun, qui peut causer des rougeurs et des irritations.

Les produits labellisés bio :
Certains déodorants, certifiés bio et labellisés Ecocert, sont reconnaissables par la liste de leur composants :
Du bicarbonate de soude, efficace pour limiter les odeurs.
De l’aloe vera et de la glycérine végétale qui permettent de prévenir la déshydratation des aisselles
Des huiles essentielles anti-bactériennes et / ou anti-odeurs
Des actifs “anti-transpirants” comme l’oxyde de Zinc et la fibre de bambou qui apportent une sensation de fraîcheur

Un avertissement toutefois, un déodorant biologique peut mettre plusieurs semaines à agir. Ne baissez donc pas les bras si après avoir jeté votre déodorant Dove vous n’obtenez pas tout de suite les même résultats avec un déo bio. On prend le temps et on en essaie plusieurs au cas où le premier déo acheté n’ait pas convaincu ! #quetedugraal

> Article écrit par Mathilde Perrigault

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *