DÉCOUVERTE : VELOCITY BIRD

Photos, © Sophie Pompon

Sensation pop en provenance du nord de la France, repérés par des tremplins jeunes talents, une presse musicale qui s’intéresse à eux, le quintet Velocity Bird n’a pas fini de faire parler de lui. Lille oblige, c’est autour d’un verre de houblon que l’on rencontre Romain, bassiste gourou de la formation qui compose le groupe avec Lisway (chanteur) et Théo (batteur).

 
Paulette : Question classique, comment vous êtes rencontré, d’où vient le nom Velocity Bird ?
Romain : Pour le nom, je ne pourrai pas vraiment t’expliquer. Lisway jouait avec Théo dans leur ancien groupe, qu’ils ont quitté. De mon coté je cherchais un groupe à ce moment là, je les ai rencontrés, et au fur à mesure des soirées, et des cuites, on s’est dit "Pourquoi ne pas tenter quelque chose ensemble?", on a essayé et…la magie a opéré !
 
Comment tu définirais la musique de VB aujourd’hui ? Vous avez pas mal évolué depuis vos débuts
Avant c’était très garage, on jouait beaucoup ce qu’on écoutait, c’est à dire les Strokes entre autres. Au fil du temps, on s’est un peu détaché de ces influences, on s’est dit qu’il y a des milliards de groupe qui jouaient ce genre de musique, on a essayé d’évoluer. On a acheté un synthé micro Korg pourri, qu’on a toujours d’ailleurs, et maintenant on se retrouve avec 3/ 4 synthés sur scène. Pendant un moment, on définissait notre musique comme nu disco wave parce qu’il y avait ce côté new wave apporté par la guitare et la voix, et la nu disco par la section rythmique. Maintenant, ça serait plus de l’électro teinté de pop.
 
Le choix du chant en anglais, c’est parce que le français c’est nul ?
Ça vient en grande partie des groupes anglophones qu’on écoute, mais aussi parce qu’on a l’avantage d’avoir un chanteur très à l’aise en anglais. On ne dénigre pas les groupes qui chantent en français, mais passer après de grands compositeurs, poètes, c’est difficile. On le voit d’ailleurs, par exemple les BB Brunes, qui ont sorti –apparemment- un 3e album moi dégueu que les deux premiers… Ce que je veux dire, c’est qu’on ne veut pas être un sous genre de ces groupes.
 
"ON A POSTÉ DES PHOTOS POURRIES SUR NOTRE PAGE FACEBOOK PENDANT 2 ANS. ON A ARRETÉ ET TOUT S’EST ACCELÉRÉ"
 
Vous existez depuis quelques temps maintenant, comment cela se fait t-il que vous ayez explosé vraiment cette année selon toi ?
Velocity Bird décollait à moindre mesure avant. On a quand même fait le Splendid (Lille), tourné sur Paris, on a gagné un tremplin régional, ça nous a fait de la visibilité. Le problème est qu’on est resté 2 ans à poster des photos et des vidéos pourries sur nos pages (quand on ne les supprimait pas 3 jours après).  La sortie de notre EP en mars avril a tout accéléré. Je pense que pour réussir en tant que groupe, il faut persévérer, produire de la musique de bonne qualité, rester présent et pertinent. Ce n’est plus comme avant, où tu faisais simplement de la musique, un mec venait te voir et te disait "je te signe", il faut faire un peu attention à tout ce qu’il y a autour de la musique.
 
Vous êtes entourés d’une équipe maintenant ?
Pas du tout, on est toujours tout seuls (rires). On a la chance d’avoir eu une résidence au Grand Mix (Lille) fin mai et d’y jouer en juin. On s’occupe à peu près de tout, de la musique, des dates. Il y a juste une personne qui s’occupe des visuels de l’EP et du single que l’on va sortir bientôt.
 
Si vous deviez collaborer avec quelqu’un, ça serait qui ?
Iy a tellement de groupes ! Metronomy, ça serait ultime, Twin Shadow ou encore des artistes plus indé comme Gold Panda, ou Totally Enormous Extinct Dinosaurs. C’est le côté de notre musique avec des touches électro ou même hip hop, on pourrait grossièrement résumer notre musique au mélange de toutes ces influences.
 
Des projets bientôt ? Des dates ?
On a enregistré un morceau il y a deux semaines, on pense faire un clip, on est en train d’y réfléchir. Le titree s’appelle Kingdom Kids et il sort jeudi prochain ! Au niveau des dates, on joue au Baron à Paris le 26 novembre !
 
Vous avez un dernier message pour les lectrices de paulette ?
Si 2 000 Paulette viennent en plus sur notre Soundcloud ou sur notre Facebook alors, la prochaine fois, on joue en slip kangourou ! Pari tenu. On suit Paulette Magazine depuis un moment et ça fait plaisir de voir qu’il y a encore des gens cools comme elles !
 
VELOCITY BIRD :: PANORAMA (EP)
Écoutez ou téléchargez gratuitement  Panorama,
l’EP de velocity Bird sur leur Soundcloud 
 
Concerts
23/11 : L’Aeronef, Lille
28/11 : Le Baron, Paris

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *