DÉCOUVERTE : TOYS


C’est autour d’un grand verre d’eau (true story) et dans le studio d’enregistrement de leur mentor que nous avons eu le plaisir de rencontrer le duo français TOYS.
 
Paulette : Qui êtes-vous ?
Paul : Je suis Paul et je m’occupe de la partie instrumentale du projet : clavier et chant. Et d’autres instruments aussi comme basse et guitare si besoin.
Bastien : Je suis Bastien et je m’occupe de la production et du son comme je suis ingénieur du son de métier.

"NOS JOUETS CE SONT NOS SYNTHES"

TOYS, c’est une sorte d’auto-dérision de vos instruments ?
Paul : Enfin quelqu’un qui ne nous parle pas de sextoys ! (rires)
Bastien : En effet, il y a un lien direct avec les machines que l’on manipule toute la journée et qui au final deviennent vraiment nos jouets. Nous sommes un peu comme des gamins qui nous amusons dans nos chambres avec des objets en plastique sauf qu’en réalité ce sont des synthés, des boîtes à rythmes et d’autres gadgets.
Paul : Et puis faut dire que ce nom est assez catchy et qu’il colle bien avec nous deux.
 
On note de grandes influences funk et disco au delà des mélodies électro sur votre EP, est-ce que TOYS est votre toute première collaboration musicale ?
Bastien : On a tous les deux collaboré avec d’autres personnes dans le passé, qui ont porté leur fruit (ou pas), mais on avait surtout une chose en commun tous les deux : le style de musique. Le funk, le néo-disco, le new wave, ce sont vraiment des styles qui nous plaisent.
Paul : À la base, je voulais devenir musicien de funk. Cette envie m’est venue après une formation de musique classique, et plus précisément de pianiste soliste, mais je me suis rendu compte qu’au final le classique ne collait pas du tout avec mon état d’esprit ! Pas très funkie justement !
Bastien : Je suis arrivée à aimer le funk, grâce à mes productions de rap et de hip hop. C’était vraiment un esprit rebelle et kaira à l’époque.
Paul : Et justement j’ai redécouvert le jazz et j’ai réussi à me mettre à fond dans le funk et a apprécié de vieux morceaux de hip hop.


Et votre rencontre ?
Bastien : Sur Meetic ! "Cherche musicien pour collaborer et plus si affinité". Je m’appelais toys75 à l’époque.
Paul : En fait ma petite sœur est la meilleure amie de la copine de Bastien. On s’est croisé tout simplement en soirée.
Bastien : On a vraiment un esprit de famille.
 
Quelques mots sur Natural Plastic ? Bizarrement les jouets sont en plastiques…
Bastien : Ouais on a essayé de faire des liens, même sur la photo de l’EP. On n’est pas si bête (rires).
Plus sérieusement, c’est un projet qui a 2 ans et demi, mais qui a mûri tout le long. On essayait de trouver une vraie couleur à cet EP et on l’a réellement trouvé sur le titre Noise qui a d’ailleurs été le déclic de ce projet.
Paul : On a plein de morceaux en stock en dehors des deux titres de l’EP mais on ne les sortira jamais. Enfin, on ne les sortira pas dans ce format là puisqu’ils nous ont servi à aboutir à cet EP et à cette couleur.
Bastien : Ce qui est drôle c’est qu’au final les morceaux de cet EP ne sont pas tous de la même période puisqu’après le déclic de Noise on a voulu ramener le titre T O M vers les couleurs de Noise.
Paul : On a finalement trouvé une identité à nos morceaux.
Bastien : C’était très difficile à trouver, surtout vu toutes les possibilités musicales de nos jours. On espère sortir un deuxième EP de 4 ou 5 titres en février prochain.
 
"NOISE EST UN TITRE A LA FOIS ESTHETIQUE ET DEGUEU DANS LE SON"
 
Le quartier de Barbès était-il un symbole pour votre premier clip Noise ?
Paul : C’est là qu’on vit. On connaît bien ce lieu. Les personnes qui participent au clip sont eux aussi du quartier et sont de plus nos amis. On trouve que visuellement le quartier a un réel potentiel. Et justement on y découvre Barbès avec un autre visage, et que seuls les noctambules peuvent admirer. On n’y voit pas la foule de tous les jours et on a plus l’impression qu’il s’agit d’un lieu désaffecté.
Bastien : Noise c’est à la fois un titre esthétique et à la fois on sent quelque chose de dégueu dans le son. Et pour le coup Barbès colle parfaitement avec cette idée.

Remix de TDCC :



 
Vous venez de sortir un remix du nouveau single des Two Doors Cinema Club, Sleep Alone, vous avez d’autres remix de prévu ?
On vient de finir un remix pour Lescop !
 
Un mot pour les Paulette ?
Achetez Paulette Magazine !
 
 
TOYS :: NATURAL PLASTIC (EP)                        
Sortie le 10 septembre 2012
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW