DECOUVERTE : PETHROL

C’est un étrange phénomène que celui de l’apparition d’une tâche d’hydrocarbure en contact avec l’eau. Une nappe iridescente qui change selon la lumière et l’angle duquel on l’observe. Le nom du groupe lyonnais Pethrol n’a pas été choisi par hasard.

Emprunts d’influences créatives variées, le collectif nous plonge un univers sombre, mystérieux d’où jailli pourtant une énergie électrisante et des morceaux aux teintes différentes. A la suite de sa participation à la soirée Paulette For  Rêveurs lyonnaise, le 19 octobre au Transbordeur de Lyon, Paulette a rencontré ce groupe qui s’inscrit aujourd’hui comme l’un des piliers de la scène lyonnaise, parmi les plus prometteurs du moment.


 

Rien ne destinait véritablement ces trois-là à se rencontrer. Et pourtant. Un soir, lors d’un jam dans un bar en périphérie de la ville, Cédric rencontre Héloïse qui chante et joue du ukulélé avec la fraîcheur et le charme discret de ceux qui expérimentent leurs premières scènes. Il la rejoint alors sur scène et l’évidence que ces deux-là sont faits pour s’accorder apparaît alors. Quelques mois plus tard, Héloïse croise le chemin de Guillaume, qui décide de leur livrer ses textes. La première date de leur tournée est scellée au 114 à Paris en mai, et le premier EP voit le jour au début de l’été 2013.
 
« Pethrol c’est un projet résolument hybride. Nous venons tous les trois d’univers très différents. Les influences de Cédric sont plutôt jazz, blues et musiques du monde, l’écriture de Guillaume est marquée par ses références littéraires et mythologiques et et je puise mon inspiration dans la musique actuelle et expérimentale. » explique Héloïse. Et d’ajouter : « Si chaque morceau à une couleur différente, on a toujours eu a cœur de garder une sorte de fil conducteur dans nos compositions aujourd’hui. »


 

Calmes, sereins à la ville, sur scène Héloïse et Cédric se déchaînent. Héloïse est explosive : elle chante, danse, joue et descend dans la fosse pour se mêler au public. Energie posée, solide fragilité : c’est sur le contraste que repose l’identité du groupe. « Contraster la musique acoustique par la musique électronique, les rythmes tribaux par une voie aérienne, la violence par la poésie, voilà de quoi témoigne notre univers créatif  » poursuit Pethrol.
 
Après la mise en ligne du clip Chess et la sortie de l’EP du groupe, Black Gold au juin 2013, Pethrol poursuit sur sa lancée. Alors que le groupe vient de signer un contrat de sponsoring avec la marque Casio Europe, le deuxième EP Golden Mean en collaboration avec le net label JFX Lab (Jarring Effects) sera disponible en version digitale à partir de mi-décembre ainsi que sur Deezer et Spotify.
 
PETHROL ::  BLACK GOLD (EP)
A retrouver ici  http://bit.ly/17PFOBR

Concerts :
18/11 : Les 3 Baudets, Paris
19/12 : Molodoï, Strasbourg
15/03 : Silex, Auxerre
 
 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW