DÉCOUVERTE : HEARTSREVOLUTION


Après sept ans de mixtapes, de camions décorés, le duo américain Heartsrevolution sort enfin son tout premier album “Ride or die” chez Kitsuné. Rencontre avec Ben et Lo dont l’univers ne vous laissera pas indifférents !
 
Paulette : Avant cet album, il y a eu un camion…
Lo : Oui, c’était en 2005 à Los Angeles. On a eu ce premier camion à glaces.  A l’époque, il n’y avait pas de tous ces « foodtruck » ou ils n’étaient pas aussi cool. On a commencé à organiser des évènements, des pop-up stores dont un notamment avec Marc Jacobs. Rapidement, on a eu six : 3 basés à New York, 3 à Los Angeles. On a ensuite aidé des gens à créer leurs propres camions. D’une certaine manière, nous avons changé la société. A Los Angeles ou à New York, il n’y avait pas de familles à attendre le camion au coin de la rue. Et puis, Swarovski nous a proposé de retaper un camion à glace : « le Heartschallenger ». Il nous a fallu deux ans pour incruster presque 1 million de cristaux dessus. On s’est débarrassé des autres camions. Et c’est avec ce camion que maintenant on fait nos tournées.

 
Comment vous êtes-vous rencontrés et comment avez-vous commencé à jouer de la musique ?
Ben : On travaillait ensemble dans un hôtel à Los Angeles. Quand je l’ai rencontrée, elle était sur son premier projet de camion à glaces. Elle voulait avoir sa propre musique pour ce camion. Je lui ai donc composé 12/13 chansons. A l’époque, je faisais partie d’un groupe de rock, mais c’est en composant ces chansons pour le camion que je me suis rendu compte que bidouiller un ordinateur m’éclatait plus. C’est comme ça tout a démarré.
 
Votre univers est très “mignon”, “enfantin”. Vous avez une nostalgie de l’enfance ?
Lo : Pas forcément. Je n’ai pas eu une enfance très heureuse contrairement à Ben, donc je n’ai pas de nostalgie par rapport à cette époque. Mais je dois sûrement compenser le manque ! Je ne fais pas quelque chose de “mignon” pour faire plaisir aux gens et pour les amener à nous aimer. Cet univers, c’est vraiment nous !
 
 
Vous habitez à New York ? En quoi cette ville a inspiré votre musique ?
Lo : Habiter à New York, c’est aller à la guerre tous les jours. C’est une ville très compétitive. Comme notre musique sonne particulière, on a du mal à appartenir à la scène locale. Mais l’hiver à New York est trop rude pour nous donc en général, on retourne à Los Angeles.
 
Votre musique sonne très “girl power”, n’est-ce pas ?
Lo : oui, il y a un côté féministe et punk. Au début notre musique est un peu trop agressive. Mais j’avais envie d’une musique plus accessible. On a travaillé sur les mélodies. Pour être sûr que notre message soit entendu, un peu comme dans « Le Petit Prince ». Mais surtout, j’espère que les enfants écouteront cet album. Il y a un message spécifique à leur attention.
 
Sur scène, Lo, tu es maquillée d’un masque rose… Pourquoi ?
Lo : Je suis super timide et j’ai toujours un peu peur quand je monte sur scène. Quand on a composé cet album, j’ai porté ce masque pendant je ne sais plus 18 mois ou deux ans : tous les jours !

 
Votre album s’intitule “Ride or die”, ça veut dire ?
Lo : C’est une référence hip hop. Mais quelque part, ça peut représenter quelqu’un qui sera toujours là pour toi dans les bons comme les mauvais moments !
 
Une dédicace aux Paulette ?
Lo : J’adore que vous soyez un magazine féminin ! Vous pouvez faire tout ce que vous voulez, être n’importe qui. N’écoutez pas les hommes qui pensent que vous n’êtes pas capables de faire telle ou telle chose. Soutenez vous les filles !

 
HEARTSREVOLUTION : RIDE OR DIE
Kitsuné
Sortie le 15 avril 2014
 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *