CULOTTES OU BOXER MENSTRUEL·LES : LESQUEL·LES CHOISIR ?

Depuis peu, les marques de culottes de règles se multiplient. Quelle taille choisir, pour quel flux, plutôt coquette ou pratique, plutôt made in France, petit prix... Nous avons testé pour vous plusieurs marques de ces sous-vêtements qui nous accompagnent une fois par mois. Et si vous hésitiez encore à sauter le pas, par peur de la redoutable tache de sang... cet article est fait pour vous !

© Fempo
© Fempo

Il y a encore trois ans, la culotte menstruelle était timide, presque inconnue. Était-ce de la pudeur, du dégoût ou simplement un manque de communication ? Toujours est-il qu’elle est désormais sur le devant de la scène ! Fempo, Intimy Care, Modibodi, Smoon, Sisters Républic, Moodz : la liste est longue. Ces marques brisent les règles (si l’on peut se permettre le jeu de mots) et explosent sur le marché. Croyez-nous, la serviette hygiénique, c’est démodé. Alors que la culotte menstru’, elle, sera le sunshine de vos vies, comme le chantait le génial Stevie Wonder. Non, non, promis, on n’exagère rien.

 

La première de toute l’Europe

La daronne de la culotte menstruelle, c’est celle de chez Fempo. Lancée en 2017 par Claudette et Fanny, ce projet part d’un constat simple : plus de 7 femmes sur 10 rencontrent inconfort, allergies et manque d’efficacité avec des protections hygiéniques lambda.

 

Puisque personne ne propose de vraie solution à ce problème, il va falloir la créer !

Claudette et Fanny 

 

Fempo conquiert dès sa première année, près de 50 000 femmes. Et pour cause, sa compo est propre et made in UE. Mais comment ça fonctionne ? La doublure est en 100 % coton, et pour l’avoir testée depuis plusieurs années, la sensation d’humidité est minime (voir inexistante lors d’une fin de cycle).

Ensuite, concernant la partie absorbante, elle est en bambou. Une matière qui fait office d’anti-odeur et d’anti-bactérie naturelle. Puis, un tissu imperméable et respirant s’ajoute à la culotte et elle est finalement recouverte par un tissu en lycra, doux et neutre au toucher. La culotte est simple et très efficace.

Mais attention tout de même à bien respecter les conseils de lavage pour ne pas la faire rétrécir (ou qu’elle devienne moins absorbante) au risque de la rendre visible sous les vêtements.

 

Les + : 

  • Fempo s’adapte à tous les flux et propose des culottes aux formes (shorty, culottes plus ou moins échancrées) et épaisseurs différentes. Nous avons testé celle pour les flux abondants, équivalant à 6 tampons : La culotte Power ++ (37 €).
  • Les matières sont labellisées OEKO-TEX® | STANDARD 100 (donc 0 substances nocives pour la planète ou la santé).
  • Il existe depuis l’été dernier des maillots de bain menstruels pour flux léger, parfait pour faire trempette en toute sérénité.
© fempo
© fempo

Nous conseillons aux personnes dont le flux est très abondant (stérilet au cuivre, endométriose ou autre), d’allier quelques tampons à la culotte le jour le plus fort de votre cycle. De plus, les coutures sur le côté de ces sous-vêtements ne sont pas à l’abri de trop s’imbiber et de venir légèrement tacher le pantalon. Un détail qui s’applique à la plupart des marques de culottes menstruelles. En fait, elles conviennent parfaitement aux jours 2 et 3 du cycle, pendant 8 à 12 heures.

 

Celle qui n’a pas de coutures

Chez Smoon, moins de formats, plus de couleurs. Née il y a un peu plus d’un an, cette marque française est créée par une jeune maman. En fait, elle franchit le cap de l’entrepreneuriat en réalisant qu’aucune innovation majeure n’avait été faite dans le secteur des protections hygiéniques féminines, depuis les années 30. Période menstruelle, pertes ou fuites post-partum, la team Smoon est là pour vous !

Nous avons testé le nouveau modèle Artémis pour les flux importants. D’abord, elle absorbe pendant 12 heures, l’équivalent de 4 tampons classiques. Ensuite, Smoon différencie ses culottes des autres marques par leur patron. La partie absorbante remonte très haut, même à l’avant. Ainsi, plus besoin de dormir sur un drap de bain, de peur de trop bouger la nuit.

D’ailleurs, une femme au flux important perd 15 à 30 ml de sang pendant ses règles. La culotte Artémis absorbe jusqu’à 58 ml.

Alors, convaincu·e ?

 

Les + : 

  • Smoon s’engage à reverser 1 % de son chiffre d’affaire à la Maison des Femmes de Saint-Denis (le centre d’accueil pour femmes vulnérables, victimes de violences).
  • Les matières sont labellisées OEKO-TEX (donc 0 substances nocives pour la planète ou la santé).
  • Les culottes sont conçues sans coutures ! C’est vraiment discret et ne fait absolument pas d’effet couche sous le jean.
Artémis © Chloé Bonnard, Les Nanas d’Paname pour Smoon Lingerie
Artémis © Chloé Bonnard, Les Nanas d’Paname pour Smoon Lingerie

Celle qui voyage

Modibodi, c’est d’abord l’alternative australienne. Sous-vêtements fabriqués en Chine, envoyés depuis les UK, l’arrivée est rapide et efficace. Alors pour celles et ceux qui ne sont pas sensibles au Made in France, c’est le bon compromis. En effet, la marque propose une quantité de produits déclinés pour toutes les morphologies, dans toutes les couleurs. Rouge, bleu, orange, à dentelle, en string, en caleçon, en maillot de bain : elle peut se vanter d’avoir la plus large gamme de modèles. Nous avons testé la culotte qui est garantie 24 heures, la Classic Bikini. Sur le site, on nous promet qu’elle absorbe jusqu’à 10 tampons ou l’équivalant de 10 cuillères à café. Mais chez Paulette, nous vous conseillons, en cas de flux très important, de la tester bien au chaud chez vous avant de tenter les 24 heures dehors (on ne sait jamais).

Finalement, les culottes Modibodi se distinguent par leurs différents styles : parfois sexy, streetwear, ou plus enfantin. Sur le site, une collection dédiée aux protections menstru’ spécial sport est disponible.

 

Les + : 

  • Les prix font une grosse concurrence aux culottes Made in UE. Selon l’absorption proposée pour la culotte, ils peuvent varier, de 13 € à 49 €.
  • Récemment, la marque lance ses culottes vegan. La technologie s’est également développée permettant de créer un maillot de bain taille haute, en matériaux recyclés.
  • Modibodi est une marque inclusive, proposant des photos portées par des modèles de toutes morphologies. Également, elle décline ses protections pour femmes adultes et adolescentes Modibodi RED, et propose des modèles de caleçons.
© MODIBODI
© MODIBODI
© MODIBODI
© MODIBODI
© MODIBODI
© MODIBODI
© MODIBODI

Celles que l’on se procure en faisant nos courses

Intimy développe sa gamme Intimy Care et propose à son tour, des culottes menstruelles. Et pour les impatient·e·s qui voudraient tester tout de suite, elles sont en vente en supermarché. Nous avons testé celle pour flux medium, assurant une absorption équivalant à 15 ml (1 cuillère à soupe). D’abord, il faut noter qu’elle n’est pas adaptée aux flux abondant (privilégier celle pour flux abondant, assurant une absorption de 25 ml) mais reste une super alliée pour les derniers jours de règles. Ou bien, pour les chanceuses qui ne perdent que quelques petites gouttes. Ensuite, la culotte se veut très confortable et facile à porter. Il n’existe, en revanche, pas (encore) d’autre formes.

 

Les + : 

  • Son prix : elle est vendue à 24,95 €.
  • Sa facilité d’accès, puisqu’elle est trouvable dans les magasins U ou autres supermarchés au rayon protection menstruelle, mais également sur le site d’Intimy Care.

Celle que vous avez aimé

Les culottes de Sisters Republic, chez Paulette, on ne les a pas encore testées. Alors, quoi de mieux que de vous donner la parole et de lire vos témoignages ? Vous aviez l’air vraiment sous le charme des petits messages d’humour qu’arborent les différents modèles de la marque française. « Do not enter », « Tonight it’s (not) the night », « Sunday bloody sunday », sont lisibles sur l’e-shop des Sisters. C’est une marque responsable qui garantit une technologie d’absorption anti-fuite, anti-humidité et antibactérienne. Sa dentelle sexy et raffinée saura-t-elle conquérir votre garde-robe ? Il semblerait que ce soit déjà le cas de certaines.

© SISTERS REPUBLIC
© SISTERS REPUBLIC
© SISTERS REPUBLIC
© SISTERS REPUBLIC
© SISTERS REPUBLIC

« Moi, je suis trop contente ! J’arrive à la garder 24 heures. Elle ne déborde jamais. Je la porte lors de mon premier jour de règles. J’en ai une pour flux moyen, mais je pense finalement avoir un petit flux. Parfois, il y a une très légère forme sous le pantalon, mais ça reste très discret, pas de double fesses ! Le lavage m’inquiétait un peu, finalement je la rince juste à l’eau froide et je la mets à la machine, tout simplement. »
Élodie, Étudiante

« Je les trouve très cool. Néanmoins, je conseille de respecter le nettoyage à 30 parce que la dentelle est relativement fragile. Je n’aurais pas honte de me changer devant quelqu’un en en portant une, elles sont vraiment esthétiques. Contrairement aux vieilles culottes de règles toutes tachées que l’on avait l’habitude de porter (rires). Moi ça me change la vie, je travaille parfois pendant 9 heures d’affilée. Avant, avec des tampons, je devais allez vérifier régulièrement si je n’avais pas taché ma blouse blanche. Aujourd’hui, plus de stress. Je pense qu’il faut connaître son flux pour choisir la culotte qui nous convient et c’est parfait. »
Aurore, Technicienne de laboratoire

“Quand je porte une culotte menstruelle de chez Sisters, je me sens belle. Elles ne sont pas trop épaisses, elles ont même une petite dentelle. J’en suis super contente, ça a changé ma life de règles !”.
Julie, Étudiante

« Chez Sisters Republic, plus on achète, plus on a des réductions ! Je trouve ça chouette, on teste le concept entre potes, entre cousines ou même avec sa maman. J’ai fait plusieurs commandes de groupe et à chaque fois j’obtiens minimum -10 %. »
Margaux, Étudiante

Celui qui inclut tout le monde et dégenre les protections menstruelles

Enfin, la nouveauté de chez Moodz, c’est le boxer menstruel. Et parce qu’en 2021, selon une étude de l’IFOP, 22 % des 18-30 ans ne se reconnaissent pas dans les catégories « homme » ou « femme ». Alors, il est temps de continuer à mettre un point d’honneur à l’inclusivité, comme le prône la marque française depuis ses débuts. Pour affirmer son engagement auprès des personnes transgenres et non-binaires, Moodz lance son boxer au design non-genré.

En effet, ce besoin de première nécessité est constamment associé à des codes très féminins à travers les packagings ou les publicités. Pour toutes ces raisons, la campagne de lancement du boxer menstruel non-genré est représentée par deux hommes transgenres, une personne non-binaire et une femme cisgenre.

En conclusion, l’idée de Moodz, c’est de rappeler que les règles sont l’affaire de toutes les personnes menstrué·e·s, pas uniquement des femmes.

 

Les + :

  • Le nouveau boxer Moodz porte un message humaniste et inclusif. Sa campagne est co-créée avec Hanneli, un consultant transgenre.
  • Une partie des bénéfices et des produits est reversée à l’association Acceptess-T (qui lutte contre l’exclusion et la discrimination liée à l’identité ou au genre.).
  • Les composants sont d’origines européennes et certifiés OEKO-TEX (donc 0 substances nocives pour la planète ou la santé).

On espère qu’avec toutes ces infos, nous vous auront convaincu·e·s. Dites adieu aux serviettes et bonjour aux culottes ou boxer menstru’ ! Et si vous ne le faites pas pour vous, faites le pour la planète…

Un article de Margot Hinry

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *