COUP DE COEUR : TYING TIFFANY


Tying Tiffany a fait parler d’elle par ses chansons dans la BO de the Hunger Games, avec son projet TTL, ou encore sur le jeu FIFA 2012. Son électro-pop, post-punk ne manquera pas de séduire toutes les Paulette et les George ayant envie de danser !
 
La DJette italienne vient de sortir son nouvel album, “Drop”, et on en profite pour lui poser quelques questions.
 
Paulette : Comment as tu fait connaissance avec le monde de la musique ?
J’aime la musique depuis que je suis très jeune. Mes parents ont toujours écouté beaucoup de musique : Tangerine Dream, Martin Denny, mais aussi de la musique classique. Quand j’ai grandis, j’ai commencé à écouter d’autres genres musicaux, de l’électro italien – mon pays – mais aussi allemand, belge, anglais.
 
Alors ça a toujours été ton rêve, faire de la musique ?
La musique prend une place importante dans ma vie depuis longtemps, et c’est pour cela que j’ai commencé à composer. À mes yeux, c’est la meilleure façon d’extérioriser toutes nos émotions, nos sentiments, mais aussi de concrétiser ce qui nous inspire.

 
Tu as été mannequin. Penses-tu qu’un lien existe, entre musique et mode ?
Oui, la musique et la mode sont liées, dans la mesures où ce sont deux formes d’art qui s’inspirent de  tout ce qui existe dans le monde. La musique et la mode sont de vraies formes d’art, elles parviennent à représenter la société d’aujourd’hui.
 
Comment as-tu appris à jouer ? Es-tu allée au conservatoire ?
Non, j’ai tout appris moi-même. J’ai commencé à chanter, composer et jouer parce que j’en avais envie. Je me suis inspirée de la musique que j’aime, et j’ai appris grâce à ceux avec qui j’ai travaillé.
 
Tu as un univers puissant, à la fois musicalement et visuellement, entre électro design, pure et post-punk…
En fait, mon univers est à la fois grand ouvert vers l’extérieur, et très intime. Il est très large parce qu’il prend en compte toutes mes expériences : mes voyages, mes amis, les films, la musique. Mais comme il me concerne tout particulièrement, il est très intime et privé.
 
Tu travailles de deux façons différentes, en tant qu’artiste avec ton projet nommé Tying Tiffany, et en tant que compositrice de musiques de film avec le projet TTL. En quoi ces deux façons de travailler sont-elles différentes ?
La différence principale est qu’avec TTL, je compose à partir de films. Les musiques sont uniquement instrumentales, des sonorités orchestrales, et un côté très épique. C’est comme une fenêtre qui donnerait sur un monde imaginaire, avec quelque chose de visionnaire. La peinture, d’un mouvement, d’un film, un peu comme un rêve !
 
Y a-t-il un réalisateur avec qui tu rêverais de travailler ?
Faire de la musique pour des films, ça a toujours été un de mes but principaux dans la vie ! J’adorerais travailler avec David Lynch, Peter Greenway, et aussi le français Luc Besson.
 

Qui t’inspire, dans ton travail ?
Je m’inspire de beaucoup de choses différentes. J’aime Magritte, Fellini, Jodorowsky. Mais aussi de choses plus organiques : la nature, l’univers, la mer, et des choses surréalistes que j’entraperçois dans mes rêves.

Tu as fait pas mal de concerts aux États-Unis : qu’est-ce que vous écoutez, ton équipe et toi, dans le tour bus ?
Sur la route, j’écoute ce qui me tombe sous la main ! Je branche mon iPhone, en mode aléatoire, et j’écoute tout ce qui passe. Ce que j’aime particulièrement :  Night Gallery, Zebra Katz, Pet Shop Boys, Plaid, Scratch Massive, Tom Day, Seriusmo, 808 State, Dead Can Dance.

Imagine que tu pars en vacances demain, que mets-tu dans ta valise ? Quels sont tes essentiels ?
J’essaie toujours de voyager léger. J’aime être à l’aise et je n’emmène rien de trop lourd, pas de vêtements rigides. C’est très important pour profiter du voyage ! J’aime les endroits chauds, alors en général je prend seulement un grand sac à main, dans lequel je fourre quelques t-shirts, des robes légères, du maquillages, et je fais de mon mieux pour m’amuser et me relaxer. Oh, et je n’oublie jamais mon parfum Diptyque Tam Dao !


TYING TIFFANY :: DROP
Sortie le 14 mars 2014

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *