COUP DE COEUR : THE POPOPOPOPS


Si vous aimez les pâtes au fromage et Georges Lucas, vous allez adorer les Rennais Victor, Guillaume, Vincent et Simon. Membres du groupe pop The Popopopops, ils sortent leur premier album, Swell, ce lundi 25 mars. Rencontre.
 
Paulette : On vous a découverts au Transmusicales de Rennes en 2008 mais votre premier album ne sort que 5 ans plus tard, qu’est ce qu’il s’est passé entre temps ?
Victor : Après les Trans, il y’a eu un vrai engouement, on n’a pas chômé, on a beaucoup tourné, notamment à l’international. Finalement, on n’a eu que peu de temps pour se poser et réfléchir à l’album. À la fin de la tournée, on a mis un an à faire l’EP puis on a enchaîné direct sur l’album. Mais c’était important pour nous de d’abord faire un EP pour présenter au public l’univers dans lequel on voulait aller.
Vincent : On a voulu prendre notre temps au profit de la musique, on ne voulait pas se précipiter.

 
Quel est le commentaire le plus pourri qu’on vous ait fait sur votre nom de groupe ? Avouez qu’avec "The Popopopops" vous tendez une perche…
Guillaume : On nous a dit "miel pops" souvent, mais le pire je pense que c’est sur un blog en Espagne. On jouait au Razzmatazz, un gros club à Barcelone, et les mecs qui ont écrit la chronique n’avaient tout simplement pas écouté la musique et ont décrit le groupe avec cette magnifique phrase : "Comme leur nom l’indique les popopopops font de la musique de merde". Et oui, car popo, en espagnol, ça veut dire merde. Pas très inspiré…
 
Vous avez fait plusieurs premières parties de gros groupes à succès comme les Pony Pony Run Run ou Skip The Use, qu’est ce que vous avez retenu de cette expérience ?
Victor : Ce sont deux groupes vraiment très différents tant au niveau de l’attitude que du style. On a gagné en confiance en jouant avec les PPRR car le public était sensible à notre musique, et c’est super grisant d’avoir des grosses salles qui réagissent positivement à ton live. Avec Skip The Use, c’était plus compliqué car ils donnent beaucoup sur scène et le public en demande énormément.
Vincent : Avec PPRR on s’est aussi rendu compte que le succès peut arriver aussi vite qu’il repart et vice versa. Il y’avait une vrai différence en terme de public sur les deux tournées. Difficile de rester au top lorsque l’on rencontre le succès sur un seul tube.

 
On sent trois grosses influences sur ce disque, le hip-hop, l’électro-pop et la musique un peu geek de guitare. Vous confirmez ?
Vincent : Pour le coté geek des guitares comme tu dis, ce n’est pas quelque chose qu’on met en avant, mais ça fait bel et bien partie de notre univers. Ça vient surtout du live où on essaie toujours que nos chansons soient différentes de la version studio. On joue sans ordinateurs sur scène, sans bande, on simplifie les morceaux, on les rallonge, pour que ce soit plus vivant.
Simon : Je pense que c’est principalement moi qui apporte l’influence Hip Hop. J’écoute beaucoup de groupes comme A tribe called quest. Mais dans les Pops, chacun ramène un peu ses influences on est super ouverts, on ne s’interdit rien.
Victor : Nos grosses influences électro-pop sont Hot Chip et Whitest Boy Alive qu’on apprécie beaucoup.
 
Avez-vous des expressions qui n’appartiennent qu’à vous ?
Vincent : Avant de monter sur scène, on a un cri de guerre. Pendant longtemps ça a été "DEATH ! DEATH ! DEATHSTROY" qui était le cri de guerre d’une équipe de basket contre qui Victor avait joué. Et maintenant, ne nous demande pas pourquoi Paulette, mais on crie "NOUVEAU MYSPACE" !

 
Vous êtes Rennais, quels sont les endroits pour sortir que vous conseilleriez aux Paulette ?
Simon : Le Sympatic est un endroit vraiment cool, le Oan’s Club également, ce sont les clubs où se produisent les groupes de la scène rennaise. On est aussi très souvent à l’Ubu qui est la salle emblématique de Rennes.
 
Et à Paris, où est ce qu’on peut vous croiser ?
Victor : On a découvert un bar qui s’appelle l’Embuscade, qui sert un cocktail qui s’appelle le "Traquenard", et qui porte très, très bien son nom. Il y’a aussi un bar russe qui s’appelle le Kremlin et où on est souvent. Car il y a plein de vodka….
 
Maintenant, je vais vous demander des choses qui vous mettent tous les quatre d’accord, afin de voir si vous êtes un vrai groupe ! C’est parti !
Qu’est ce qui vous fait marrer ?
Laurent Baffie ! Il y’a un best of de 2h sur YouTube, qui est dément.
 
Une fille qui vous met tous d’accord ?
Nabila ! Non mais allo quoi !

 
Un groupe référence ?
Foals. Depuis toujours, même si on est moins fan du dernier album.
 
Un site internet ?
 
Un plat 
Les pâtes au Mont D’or…
 
Le MP3 ultime pour pécho une Paulette ?
Purple Sky de Isaac Delusion
 
La personnalité avec qui vous aimeriez passer une soirée ?
George Lucas, pour qu’il nous révèle les scénarios des prochains Star Wars
 
Dernière question, avez vous un message à faire passer ?
Un grand merci aux Paulette ! Venez toutes nous voir le 28 mars prochain au Divan du Monde pour la release party de notre album !
 
SURPRISE
 
Paulette vous offre 2 places pour assister au concert des Pops le 28 mars à Paris. Les 2 gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses à la question suivante : Quel est le le titre du morceau 6 de l’album des Popopopops ?
 
THE POPOPOPOPS :: SWELL
Sortie le 25 mars 2013
 
Concerts :
28/03 : Divan du Monde, Paris
2/04 : L’autre canal, Nancy
3/04 : L’Ubu, Rennes
6/04 : Les docks du Sud, Marseille
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW