COUP DE CŒUR : AMBROSIA PARSLEY

Après avoir connu le succès avec le groupe Shivaree, Ambrosia Parsley est de retour avec un très joli album solo. A découvrir.

 
Paulette : Ça fait longtemps… 6 ans d’absence. Que s’est-il passé pendant ce temps-là ?
Il s’est passé 6 ans de vie. J’ai été plutôt occupée. J’ai eu un bébé. J’avais besoin de prendre l’air, d’avoir un travail normal pendant un moment afin de pouvoir avoir écrire quelque d’honnête à nouveau. Je suis donc allée dans une école de barbier.
 
Et maintenant tu as de retour avec un album solo…
Ce n’était plus la même chose. J’avais l’impression que je ne pouvais plus continuer à utiliser Shivaree, c’était une période différente, ce n’était plus la même chose.  Shivaree avait perdu un membre, qui est décédé. Je trouvais irrespectueux de continuer à utiliser Shivaree. J’ai donc choisi mon nom, puisque les gens le connaissaient, et j’ai travaillé avec les musiciens de The Elegant Too, qui avaient déjà collaboré avec Shivaree.

 
Sur cet album, tu as notamment travaillé avec Benjamin Biolay. Comment l’as-tu rencontré ?
A Paris, en backstage après un concert. On s’est ensuite revus à New York et à Paris encore. On a travaillé sur une chanson en particulier et quand j’ai commencé cet album solo c’était clair que ce titre y avait sa place.
 
Pourquoi as-tu choisi de collaborer avec lui ?
C’est juste arrivé. On n’y avait pas vraiment pensé. C’était naturel, on ne s’est pas posés de questions. Et puis, c’est facile de travailler avec lui.  On a passé un très bon moment.
 
Comment as-tu travaillé sur cet album ?
Très lentement. Tout le monde vivait sa propre vie. J’ai donc écrit cet album entre des moments de vie. Je n’ai jamais arrêté de chanter ou de jouer de la musique. La musique est un tout autre monde où il ne faut pas se perdre au risque de devenir une personne seule, amère. Je fais de la musique depuis le lycée et je ne sais pas faire autre chose.  Comme je le disais avant cet album, j’ai eu besoin de m’éloigner de ce milieu et de faire quelque chose d’autre. Je n’ai pas fait d’études supérieures. Je voulais aller dans une école de beauté mais ça durait deux ans, du coup j’ai choisi barbier, c’était plus rapide.
Et c’est également artistique !

 
Est-ce qu’à chaque concert le public te réclame « Goodnight Moon » ?
Non ! Mais lors de ces concerts à Paris, tout le monde a été si gentil, si doux avec moi que je me suis dit que ce serait stupide de ne pas la chanter !
 
Tu as eu un grand succès avec Shivaree, était-ce difficile de revenir seule sur scène ?
Pas vraiment. J’avais besoin de faire quelque chose de beau, de parler de certains fantômes. J’ai perdu des proches quand j’étais enceinte. C’était très difficile, j’étais dévastée. Je devais chanter pour les honorer.
 
Quels sont tes projets ?
Rentrer aux Etats-Unis, faire des pancakes à mon fils, faire des concerts et être à nouveau barbier.
 
Une dédicace aux Paulette ?
Soyez gentilles les unes avec les autres, réalisez quelque chose de sympa et je vous aime !
 

AMBROSIA PARSLEY :: WEEPING CHERRY
Fargo Records
Dans les bacs depuis le 1er novembre
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *