COUP DE C0EUR : LES ENFANTS DU PARADIS

 
  Dans la série "Ausecoursjlaipasvu",  
il y avait Les Enfants du Paradis.
Le meilleur film français de tous les temps.

Voilà une erreur qui est réparée puisque,
dans la même semaine, j’ai eu l’occasion
de voir le film et l’exposition
qui lui est consacrée.
Verdict, j’ai beaucoup aimé.

Ce film est sorti en 1945, et je suis heureuse d’avoir pu le voir (même si c’est avec plus de 60 ans de retard) et, surtout, d’avoir pu l’apprécier.
 
Parlons de l’intrigue. C’est l’histoire de Baptiste, artiste mime aux Funambules, qui est amoureux de Garance. Mais il n’est pas le seul, Garance a bien d’autres courtisans. Et puis il y a Nathalie, qui est éperdument amoureuse de Baptiste mais qu’il n’aime que "bien". Le film est en deux parties, chacune se situant à une époque particulière : le moment de la rencontre, puis quelques années après. 
 
On y retrouve des personnages historiques : le mime Debureau, Frédéric Lemaître, le bandit Lacenaire, dans le Paris des années 1830-40. Le théâtre et le mime rythment l’intrigue, dans laquelle se mêlent histoire des personnages, pantomime et drames théâtraux. 
 
Comme vous pouvez vous en rendre compte, l’histoire est plutôt simple. Mais ce n’est pas ce qui fait la grandeur du film. Ce qui fait de lui un chef-d’oeuvre, ce sont à la fois les acteurs (Jean-Louis Barrault, Arletty…) , la musique de Joseph Kosma, le scénario et les dialogues de Jacques Prévert, et le contexte dans lequel il a été tourné : ce film a été tourné pendant la seconde guerre mondiale, vous imaginez donc les difficultés auxquelles ils ont pu être confrontées ! C’est le premier film à être sorti après la Libération, il incarne la liberté. Il s’émancipe des valeurs de la France de Vichy, pour symboliser l’amour pur, l’amour fou. 
 
J’ai trouvé ce film incroyable. Chaque réplique est à sa place, j’ai failli en dire certaines alors que je n’avais jamais vu le film. J’ai aussi beaucoup ri, la bande originale m’a conquise, et le jeu des acteurs m’a captivée. Même si j’ai trouvé la seconde partie un peu trop longue et que j’aurais souhaité un sort différent pour certains personnages, cela n’entache en rien mon amour pour ce film de Marcel Carné. 
 
C’est donc tout naturellement que je me suis ruée à l’exposition consacrée à ce film à la Cinémathèque. J’ai pu y voir certains décors, des costumes, des extraits du film, des photos du tournage, le manuscrit du scénario écrit par Jacques Prévert, ainsi qu’une version dessinée de ce scénario, et bien d’autres choses. J’y ai appris qu’une troisième époque avait été écrite, parce que Jacques Prévert était fasciné par le personnage de Debureau (ce dernier avait tué un ivrogne qui l’importunait, et a été condamné pour meurtre. La foule est venue assister au procès en 1836 juste pour entendre la voix du mime.).
 
J’espère vous avoir donné envie de voir (ou revoir) le film et d’aller à l’exposition. Personnellement je tiens à remercier Eugènie pour m’avoir fait partager son coup de cœur pour ce grand film.
 
>Exposition Les enfants du Paradis de Marcel Carné
Du 24 Octobre 2012 au 27 janvier 2013
>Les enfants du Paradis de Marcel Carné
En salles depuis le 24 octobre 2012, demandez le programme
 
>Retrouvez Lo’ sur son blog !

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *