CONTOURING, TONTOURING, STROBING… ON FAIT LE POINT

On remercie Kim K qui nous a appris à creuser nos joues et affiner les traits de notre visage grâce au maquillage. Mais précisons quand même qu’avant tout ça, les bons maquilleurs savaient déjà comment donner du relief et de la lumière à l’aide des bons produits et surtout de la bonne technique !

 
Vous voulez vous mettre au contouring ? Voici quatre techniques pour “contourer” votre visage.
 
> Le 3 et le E

 
La plus simple, une fois votre fond de teint appliqué sur l’ensemble du visage, se munir d’une poudre bronzante et d’un pinceau biseauté puis tracer un 3 et un E de chaque côté du visage en partant du milieu du front, puis en revenant dans le creux de la joue jusqu’à finir sur la tranche de la mâchoire. Ajouter un petit trait sur l’arrête du nez et estompez légèrement avec un pinceau kabuki pour éviter les démarcations.
 
> Le contouring
 
La technique la plus connue réalisée avec un fond de teint plus clair que sa carnation et un plus foncé. Appliquées selon un schéma très précis sur certaines zones du visage, une fois estompées les deux matières donnent un rendu d’ombres et de lumière qui fait paraître nos traits plus fins. Attention, mieux vaut bien savoir s’y prendre sinon vous vous retrouverez vite avec une tête de clown.
 
> Le tontouring


 
Dérivé du contouring, le tontouring se travaille uniquement avec de l’auto-bronzant. Appliquez un auto-bronzant correspondant à votre carnation sur l’ensemble de votre visage, puis “contourez” le avec un auto-bronzant plus foncé dans le creux des joues.
Votre visage est alors “sculpté” et ce pour plusieurs jours. Une technique approuvée mais un peu risquée si l’auto-bronzant vire orange.
 
> Le Strobing


 
A l’inverse du tontouring ou contouring, le strobing se travaille uniquement à l’enlumineur ou au fond de teint très clair pour mettre en lumière certaines zones du visage et faire paraître les autres plus foncées. Seul souci, il ne faut pas avoir la peau trop claire ou trop grasse sinon celle-ci risque de “briller” plus qu’autre chose.
 
Notre avis sur ces méthodes ?  
Le teint bien unifié et les imperfections masquées, on n’a pas trop envie d’en rajouter encore 3 couches. Souvent, une touche de blush suffit. mais pour celles qui souhaiteraient jouer avec les ombres et les lumières et se lancer dans le make up façon Kim K n’oubliez pas l’étape du démaquillage ! Impératif !
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *