COMMENT RÉUSSIR SON RÉVEILLON ?

Photo, Public domain photo courtesy of the German Federal Archive
 
Frédéric Beigbeder, grand manitou de la night, a un jour écrit : "Les disc-jockeys remixent nos existences […] Après tout, pour gouverner, il suffit d’avoir une bonne oreille, un minimum de culture, et de savoir enchaîner." C’est dire la responsabilité qui vous incombe si vous avez prévu de jouer la djette le soir du réveillon…

Rien de tel que de mauvais choix musicaux pour foirer une soirée et faire fuir vos invités vers une autre soirée. Pas de panique, avec quelques tuyaux simples, vous ferez guincher vos convives jusqu’au petit matin.
 
Tout d’abord, il s’agit de s’adapter aux pulsations de tous. Donnez à chacun la joie d’entendre sa chanson fétiche et de scander bruyamment les paroles par-dessus la musique. Ensuite, observez avec attention l’évolution de la soirée et veillez à passer le bon son au bon moment. On ne passe pas des cantiques lorsque l’assemblée est chaud-patate ! Enfin, n’oubliez pas que le dj donne le ton de la soirée, n’hésitez donc pas à vous munir d’un accessoire fun et décalé (si, si !)
 
> Démonstration pour un 31 musicalement réussi

19h – Heure dédiée aux petits fours et autres mignardises festives, on mise sur une ambiance jazzy qui permet aux invités de faire connaissance. Surtout, ne jouez pas vos meilleures cartes dès le début !

20h30 – Début du diner. Musique d’ambiance à tendance hipsteuse. On n’a pas dit "lounge" (faut pas abuser) mais disons que chanter et manger du foie gras, ce n’est pas facile facile.


22h – On attire les plus téméraires sur la piste de danse avec quelques beats entraînants.

23h – La fête. Le champagne monte à la tête, les filles enlèvent leurs sous-vêtements. On alterne hits 80’s et pop putassière.
Si malgré tout l’ambiance est au plus bas, regardez du côté des compil’ des années 90, un Tu m’oublieras de Larusso fait toujours son petit effet. Ou alors direction DJ Earworm et son Mashup United State of Pop 2011, World Go Boom, qui regroupe le florilège des chansons pop de l’année 2011 !

 
1h30 – Après avoir ingurgité des litres de mojito, Georges se sent enfin prêt à aborder Paulette. On lui file un petit un coup de pouce en balançant de la musique hautement sensuelle
 
3h – Vous dénotez un petit pic d’ébriété dans l’assistance ? Il est temps de passer des sons pour corps désarticulés et esprits déconnectés.

5h – Epuisés par tant de frénésie, vos convives s’écroulent doucement dans les canapés. Protectrice, vous les bercer tendrement.

9h – Vous rêvez à votre tour de sombrer dans les bras de Morphée. Malheureusement, quelques irréductibles s’accrochent à la piste de danse. Mobilisez votre dernière énergie pour dégotez des chansons épouvantables et précipitez ces sauvages vers la porte de sortie. Tout est permis !

Petites précisions : il n’est jamais très agréable d’organiser un réveillon chez soi. Il faut le plus souvent surveiller les débordements "Non, ne faites pas l’amour dans ma salle de bain !" "Hé, ne saute pas du balcon, y’a quand même 4 mètres de haut !", "Nooooon, ne touche pas à mon manteau en plumes d’autruches, ni à mes talons de 12 à paillettes ! Aaaaaah mais pourquoi il y a de la vodka-fraise des bois sur mon tapis blanc ?" Sans parler  du sol à nettoyer 3 fois de suite (au moins) et des mégots retrouvés dans les draps… Un conseil donc, si vous êtes à la fois djette et maîtresse des lieux, préparez votre playlist à l’avance, ce sera un souci en moins !
 
Et pour les Paulette et Georges qui auraient envie de se délecter de bonne musique sans jouer les DJ, voici un condensé des meilleurs documentaires musicaux à voir et revoir : Rolling Stones, Bob Dylan, Jim Morrison, Foo Fighters, Justice ou encore Phoenix. À vous de choisir !

> Démonstration pour un Jour de l’an cinématographiquement réussi

Option "J’suis encore bourré":
Qui veut la peau de Roger Rabbit ? de Zemeckis, en mode "J’sais plus ce qui est vrai, ce qui est du dessin animé t’as vu ? J’comprends plus rien de toute façon… Qui me parle ?"
 
Option "J’ai pécho":
Coup de foudre à Notting Hill de R. Michell, parce que ya que dans ces conditions que ce film est supportable.
 
Option "J’ai pas pécho":
Bridget Jones, 1,2,3 en films, en Ben and Jerry’s… On met le paquet pour ne pas se sentir seule dans la situation
 
Option "Je n’ai pas fêté le réveillon, de toute façon, le 31, c’est un truc de beaufs et du coup, j’ai regardé Sonate d’Automne de Bergman à la place" :
Les Mystères de Lisbonne, hop hop hop en forme pour m’enquiller 5h de film-saga en costumes réalisé par Raul Ruis, le réalisateur le plus vif de tout le Portugal !
 
Option "Il faut que j’occupe Sandra, 4 ans, pour pouvoir aller me recoucher, bordel de m… !"
Les 101 dalmatiens ou Les Aristochats, parce que c’est les meilleurs Disney (il y a débat à la rédac’, certains votent plutôt pour Mulan, Le Roi lion et Pocahontas, mais là n’est pas la question !)
 
Option "J’ai fait n’importe quoi, faut que je me calme, mais c’est qui ce mec ?!!"
Requiem for a dream, parce qu’il est bon de se rappeler les dangers du vice avant de prendre des résolutions de nouvelle année.
 
Option "Nouvelle résolution, je vais enfin regarder les grands classiques que j’ai noté sur ma to do list des grands classiques à regarder"
7 ans de réflexion, Sissi, Manon des sources, Peau d’âne…
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW