COMMENT PRÉPARER SON VENTRE À L’ORGIE DE NOËL ?

Réveillon chez vos parents, déjeuner du 25 chez la belle-famille et dîner chez papy et mamie sans compter les repas de Noël organisés au bureau et entre amis,

Cette année encore, vous allez enchaîner les coupes de champ’, les tartines de foie gras et les Ferrero Rocher. Les papilles vont adorer, les estomacs, eux,  vont morfler !
 
Si vous êtes une personne organisée, vous devez sûrement être en ce moment même occupée à perdre 2 kilos pour “faire de la place”. Au programme : run tous les matins et soupe au choux le soir. Pour autant, ce n’est peut être pas la meilleure solution. Suivez le guide plutôt !
 
La veille allez-y mollo, sans pour autant vous nourrir uniquement de radis sans beurre, évitez les grignotages et privilégiez les légumes verts.

Le 24, jour J,  il va falloir être stratégique, on déjeune léger ou on prend un petit déjeuner tard histoire d’avoir bien faim pour le début de l’orgie.  

Les collants “gainants” sont à proscrire, si votre intention est réellement de vous exploser le bide, préférez une tenue un peu ample.
 
Concernant l’alcool, on limite la casse en s’en tenant au Champagne et au vin. On préfère réserver la gueule de bois au nouvel an parce que repeindre les toilettes de belle-maman le lendemain du réveillon, c’est un non !

Et après l’orgie ? Mal de ventre ? Votre foie se fait la malle ? Le matin du 25 décembre fait parfois très mal au système digestif.

Avant de ré-attaquer avec le déjeuner sur fond de dinde aux marrons ou de chapon farci on draine avec une grande tasse (ou un bidon si vous avez) de thé vert ou mieux, de tisane digestive au thym. Faîtes de même après chaque repas copieux, les allers-retours aux toilettes vous feront faire un peu d’exercice !

> Les plus gourmandes pourront tenter l’expérience inverse, puisque c’est bien connu, plus vous lui donnez à manger, plus votre estomac réclame ! Pour qu’il n’y ait plus de restes à table autant commencer à “habituer votre estomac”. Une semaine avant les hostilités, habituez votre estomac en consommant uniquement des plats “gras”, tartiflette, raclette, gratin, cakes, un petit macdo en cas de grosse fringale. Et en dessert,  pourquoi  ne pas tester les bûches déjà en rayon afin de déterminer quelle sera la meilleure pour votre tablée ? Vos convives vous remercieront, votre estomac aussi !
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *