COMMENT ET POURQUOI BIEN CHOISIR SES LUNETTES DE SOLEIL (ET LES PORTER) ?

Oui, on a tous·tes une paire de lunettes de soleil ou deux en stock pour l'été. Parfois dernier cri, parfois simplement achetée après un coup de cœur en ligne sur ASOS. Seulement, connaissez-vous vraiment l'impact des rayons UV sur vos yeux ou ceux de vos enfants ? Si vous n'êtes pas familier·e avec le sigle CE ou bien que vous ignoriez qu'il existait des catégories de protection solaire, cet article vous sera fort utile !

De la cornée à la paupière en passant par la rétine, nos yeux sont très sensibles. Alors, oui, les lunettes de soleil, c’est stylé et c’est même l’un des accessoires essentiels pour l’été (comme pour l’hiver ou pour les lendemains de soirées difficiles…). Mais c’est aussi et surtout notre option safety face aux rayons du soleil. Promis, on vous réserve une petite sélection de nos lunettes préférées pour le mois d’août en fin d’article.

Qui de mieux qu’une experte des lunettes pour nous informer ? Puisque chez Paulette, nous ne sommes pas des pros de la rétine, nous nous sommes tourné·e·s vers les connaissances d’Aurélie Bossé-Gillot, opticienne.

  • Limiter les effets des UV sur nos yeux

Tout le monde le sait, yeux et soleil ne font pas bon ménage. Petit·e, on s’essaye tous·tes à l’observer un quart de seconde, avant de fermer brutalement les yeux, le visage crispé. Aucun être humain n’y peut quelque chose, le soleil est plus fort que nos yeux. « Les UV et la lumière bleue émient par le soleil et nos supports connectés altèrent les cellules de notre rétine”, explique Aurélie Bossé-Gillot. Il est important de comprendre que même sans la fixer, cette gigantesque étoile peut nuire à notre vision. “Cela peut entraîner une DMLA, dégénérescence maculaire liée à l’âge. Pour vous donner une idée, c’est une tache noire au milieu de votre champ de vision empêchant la vision des détails et donc, de la lecture.”. En Europe, la norme exige des verres UV 400. Le sigle “CE” est indiqué de manière indélébile à l’intérieur de la branche de vos lunettes. Si le sigle a tendance à s’effacer, méfiez-vous du modèle qui pourrait être frauduleux. 

  • Le choix du confort physique

Parfois, on sort de chez l’opticien·ne ravi·e de notre nouvelle paire super hype pour l’été. Mais quand on se retrouve sous 33 degrés, en pleine randonnée le long des falaises de Bonifacio et que nos lunettes nous serrent la boite crânienne plus qu’elles ne nous valorisent, on n’est plus vraiment sur·e de notre choix. L’importance, selon Aurélie Bossé-Gillot, c’est de trouver le juste milieu. Entre la morphologie du nez et l’écart temporal du visage, afin d’éviter les maux de têtes. « L’ouverture du pont et de l’assise du nez doit être adaptée à la morphologie du porteur, qu’elle soit large ou serrée ». Pour connaître l’écart entre vos tempes, il suffit de mesurer la taille qu’il y a entre les deux vis latérales des branches des lunettes avec lesquelles vous êtes le·la plus à l’aise. 

  • Le choix du confort visuel 

Voir la vie en rose, verte ou grise, c’est un choix personnel, mais aussi de lunettes ! L’opticienne Aurélie Bossé-Gillot résume les différentes teintes de solaires, “Brun, gris et G15 (Ndlr : teinte gris-vert) sont les principales, elles modifient plus ou moins les couleurs que l’on observe.”. L’experte attire notre attention sur la différence à noter entre la protection et la teinte. Une paire foncée n’est pas forcément synonyme de qualité. En fait, il existe différentes catégories allant de 0 à 4. La catégorie 0 n’est pas recommandée puisqu’elle ne protège pas des fameux UV solaires et est réservée à l’esthétisme. Les catégories 1 et 2 sont adaptées à des luminosités moyennes et atténuées. Enfin, les catégories 3 et 4 sont les plus protectrices, réservées à de fortes expositions solaires comme à la mer ou à la montagne. D’ailleurs, “La catégorie 4 est surtout conseillée pour la haute montagne et les glaciers, mais est interdite à la conduite parce qu’elle crée une vision beaucoup trop sombre.”

Enfin, si vous souhaitez lutter contre les reflets parasites, il est également possible d’opter pour des traitements polarisants. “Pour des meilleurs contrastes et moins d’éblouissements liés aux reflets du soleil sur la surface de l’eau, de la neige ou des pare-brises”, nous confirme l’experte en solaires. Bien entendu, les lunettes de soleil ne sont pas du tout adaptées à l’observation d’éclipses solaires ou de séances d’UV, cela pourrait être très dangereux pour vos yeux ! 

Maintenant que vous en savez un peu plus sur l’importance du choix de vos solaires, voici nos trois paires favorites pour flâner au soleil pendant ce mois d’août… Bien entendu, elles sont aux normes Européennes et comprises entre les catégories 2 et 4.

Bon shopping ! 

ALMAGRO 21 SUN, Etnia Barcelona
ALMAGRO 21 SUN, Etnia Barcelona
Glacier 1315 Medium, Vuarnet
Glacier 1315 Medium, Vuarnet
La leva, Jimmy Fairly
La leva, Jimmy Fairly

Article de Margot Hinry.

Vous pourriez aimer...