CLITOTHÈQUE : QUAND L’INFORMATION NOUS RAPPROCHE DU PLAISIR

Clitothèque, c’est LA nouvelle mine d’information déculpabilisante pour le plaisir sexuel. Pour mieux y accéder, ou du moins, mieux le comprendre.

C’est nouveau, c’est beau et c’est déjà sur toutes les lèvres. Depuis le 15 avril, la Clitothèque nous informe sans tabou ni culpabilité sur tout ce qu’il y a à savoir sur le plaisir sexuel. Et on comprend que ça intrigue ! Laissez-nous vous expliquer…

Une bibliothèque d’un genre nouveau

© Clitothèque

Plus qu’un blog sur le plaisir, la Clitothèque, c’est une bibliothèque numérique, un site collaboratif, inclusif, qui recense non pas des articles mais des ressources en tout genre. De Voxxx à Libres, en passant par King Kong Théorie. Podcasts, vidéos, films, documentaires, articles, livres… Tout le monde y trouvera son compte. Et même les anglophones !

Ici, pas question de genre. Et même si la plupart des ressources ciblent des personnes à clitoris – vous l’auriez deviné, on sait  chacun·e s’y retrouvera. Ce qui est sûr, c’est que vous apprendrez à vous découvrir, à vous questionner, à vous aimer… 

« Il est grand temps de refaçonner un imaginaire collectif plus diversifié et plus épanouissant pour tous·tes, alors vulvarisons le monde ! »

- Judith et Iris, les créatrices de Clitothèque

Exemple de ressources – © Clitothèque

Des valeurs louables

« La Clitothèque n’est pas une injonction à aimer le sexe, une injonction à l’orgasme, une source de culpabilité, un manuel du bon coup, une liste exhaustive », s’expliquent Judith et Iris. Au contraire. Le but, c’est de créer un espace safe, sans tabou et vérifié, pour comprendre, apprendre, se faire plaisir et se réapproprier sa sexualité.

Clitothèque, c’est aussi « une source de questionnement des normes, en particulier hétéro. Parce que la construction sexuelle des femmes est fortement déterminée par notre culture phallocentrée, où le plaisir de l’homme définit le début et la fin du rapport sexuel, où la pénétration est reine… » Et pour casser ces codes, le site a aussi besoin de vous ! C’est collaboratif, alors chacun·e peut proposer la ressource qui lui plaît. Et les créatrices reconnaissent leurs limites. « Nous sommes deux femmes blanches, cisgenres, la trentaine et avec une sexualité essentiellement hétéro. Alors on compte sur vous pour apporter plus de diversité à ce site », s’expliquent-elles. 

Et vous, quelles ressources allez-vous leur conseiller ? Pendant que vous réflechissez, vous pouvez retrouver Clitothèque sur Instagram

Vulvarisons le monde tous·tes ensemble !  

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *