CETTE MANNEQUIN NOUS DONNE UNE JOLIE LEÇON


Le monde du mannequinat semble évoluer lentement mais sûrement. Il y a quelques temps déjà, Winnie Harlow affichait avec fierté son vitiligo – une dépigmentation de la peau – sur les affiches de campagnes de Desigual ou encore Diesel. 
Aujourd’hui, c’est au tour du modèle Sara Geurts de nous donner une leçon de self-acceptance.

On a diagnositqué à Sara Geurts le syndrome d’Ehlers-Danlos quand elle avait 10 ans. Cette maladie implique des douleurs articulaires, rend les os fragiles et diminue la production de collagène, se matérialisant par une peau distendue et ridée.

Malgré le soutien de ses proches, la jeune femme se souvient d’une adolescence compliquée où il n’était pas facile de s’assumer. Cependant, Sara a su faire de ce qu’elle pensait être un handicap, un atout. Lorsqu’elle eut 22 ans, un dispositif de soutien lui permit de faire évoluer le regard qu’elle portait sur son corps et son syndrome.

La jeune femme s’est lancée dans le mannequinat qui est, pour elle, une manière de faire passer un message d’auto-acceptation et de faire oublier les diktats les plus ancrés.

Alors n’oublions pas : nous sommes les meilleures ambassadrices de nos corps !


 

I had one of my closest followers reach out to me and informed me of @instylemagazine latest summer photo challenge. The challenge would be to post pictures of yourself in your swimsuit, on your social media, tagging #instyledare to submit your photo. This was by all means an impromptu shoot and hope to have a more legit one on the books sooon! ? • • • • • • • • • • #weekend #photoshoot #instyle #instyledare #swimsuit #pool #summer #ehlersdanlosawareness #ehlersdanlossyndrome #effyourbeautystandards #inmyskiniwin #mybeautymyway #loveyourbody #loveyourlines #selflove #nowrongway #beyou #bebeautiful #blessed #inspire #embrace #beauty #imperfections #perfectlyimperfect #real #sorrynotsorry #vibes #model #wlyg #weloveyourgenes

Une publication partagée par Sara Geurts (@sarageurts) le 6 Juin 2017 à 14h53 PDT


> Article de Camille SERRADA

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.